1.500 esclaves modernes en Belgique

1.500 esclaves modernes en Belgique

Selon une récente enquête de la fondation Walk Free, 1.500 esclaves modernes seraient présents en Belgique.

Cette information n’a cependant pas été confirmée par le Centre interfédéral pour l’égalité des chances et le Service Traite des êtres humains de la police fédérale : les différents cas d’esclavage sont répertoriées par plusieurs institutions.

0.013% de la population belge concernée

Comme le développe Wim Bontincke de la police fédérale "Voici notre constat : entre 200 et 220 cas sont répertoriés en moyenne chaque année en Belgique. Concernant l’exploitation économique, aucun secteur d’activité n’est exclu. Que ce soit dans la construction, l’horeca, le travail domestique, l’horticulture, les night shops… Les secteurs à risque sont surtout les secteurs saisonniers, où le personnel est peu spécialisé. », rapporte Le Soir. 0.013% de la population belge serait de ce fait concernée.

Une exploitation sexuelle pour 70% des cas européens

Nicolas Le Coz, président du Groupe d’experts du Conseil de l’Europe sur la traite des êtres humains (Greta), explique que "L’exploitation sexuelle est la plus connue, tandis que l’exploitation économique l’est moins. Pourtant, la traite des êtres humains comprend la mendicité forcée, l’exploitation des individus pour des activités criminelles. Forcer au cambriolage par exemple… ", rapporte Le Soir. Les chiffres peuvent être bien différents de la réalité : les pays européens ne répertorient pas les victimes de l’esclavage de manière identique. Aujourd’hui, 42 pays européens sur les 47 membres de l’Union Européenne ont signé la Convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.