25.000 personnes remises à l'emploi grâce aux CPAS

25.000 personnes remises à l'emploi grâce aux CPAS

En 2015, 25.000 personnes ont trouvé un travail grâce au système de remise à l’emploi des CPAS. Ce dispositif, nommé "Articles 60/61", permet aux allocataires sociaux d’acquérir une expérience professionnelle pour trouver plus rapidement un emploi fixe.

25.000 personnes auraient réussi leur intégration professionnelle grâce au système de remise à l’emploi proposé par les CPAS : les emplois dits "article 60" et "article 61". C’est ce qu’indiquent les derniers chiffres du ministre de l’Intégration sociale, Willy Borsus, dévoilés ce samedi. Une augmentation "positive" de 93% par rapport à 2002, date de naissance du dispositif.

Favoriser la mise à l’emploi

La personne engagée sous art.60/61 signe un contrat à durée déterminée. Une durée qui sera suffisante pour que l’usager puisse obtenir le droit aux allocations de chômage. Principal objectif du dispositif. Elle pourra aussi, grâce à l’expérience reçue, trouver un emploi fixe et se réinsérer complètement du point de vue professionnel.

Bruxelles bat les records

Sur les 25.000 personnes qui ont trouvé un emploi en Belgique grâce à ce système, 5.535 habitent à Bruxelles. Par rapport à 2002, il s’agit d’une augmentation de 150% ; un record. En Flandre, qui se hisse sur la deuxième marche du podium, la hausse n’est "que" de 97%. Ce qui représente 10.141 personnes remises à l’embauche. Enfin, la hausse en Wallonie est de 69%. Si le ministre Borsus trouve cette augmentation "positive", l’Association de défense des allocataires sociaux (ADAS) considère, en revanche, qu’il n’y a "vraiment pas de quoi se réjouir". Sur sa page Facebook, l’association a déclaré : "Les articles 60-61 sont souvent des emplois précaires et peu épanouissants. Ces emplois ne durent qu’un an ou à peine plus."

Articles 60/61

Dans le cadre de la loi de 2002 sur le droit à l’intégration sociale, les CPAS doivent proposer des emplois rémunérés à certains de leurs allocataires ; qui sont souvent ceux dans une dynamique de recherche active d’emploi. Il s’agit des emplois dits "article 60" et "article 61". Soit les CPAS, proposent des emplois qu’ils ont eux -mêmes créés (grâce à des subventions reçues par l’Etat fédéral), soit ils collaborent avec des employeurs privés. Dans les 2 cas, c’est le CPAS qui rémunère la personne embauchée.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.