16 Belges à la Homeless World Cup

16 Belges à la Homeless World Cup

La Homeless World Cup a sélectionné 16 personnes ayant vécu une situation de sans-abrisme pour défendre les trois couleurs nationales. Une belle initiative !

Huit hommes et huit femmes ayant tous vécu une situation de sans-abrisme ou sans-chez-soi vont défendre les trois couleurs nationales pendant la Homeless World Cup. Par la force du football, la HWC veut aider les personnes dans cette situation, à se frayer un autre chemin dans leur vie. L’organisation soutient 74 partenaires nationaux et organise annuellement un tournoi qui rassemble des personnes sans-abri et sans-chez-soi du monde entier.

Motivation personnelle

Cette année, le tournoi se déroulera à Amsterdam sur la Museumplein du 12 au 19 septembre. Pas moins de 48 équipes d’hommes et 16 équipes de dames y participent. Comme pour toute équipe nationale, Les Belgian Homeless Devils sont sélectionnés dans les différentes équipes de la compétition nationale de la Belgian Homeless Cup. Les joueurs ont postulé individuellement et la sélection s’est faite conformément aux objectifs de la HWC, où la motivation personnelle est plus importante que le talent footballistique.

Une reconnaissance

La coupe du monde à Amsterdam est la partie finale du voyage des Belgian Homeless Devils qui a commencé il y a trois mois. Pendant ce temps, ils ont participé à des sessions d’entraînements et des activités de teambuilding. Lors du tournoi final de la Belgian Homeless Cup, ils ont même joué un match contre l’équipe de Southampton FC et c’est le Roi Philippe de Belgique en personne qui en a donné le coup d’envoi.

Améliorer l’image de soi

Dans les phases de groupe, l’équipe d’hommes jouera contre l’Allemagne, le Mexique, la Namibie, l’Afrique du Sud et la Corée du Sud. L’équipe de dames jouera contre l’Argentine, la Hongrie, les Pays-Bas, la Norvège, l’Écosse, le Pays de Galles et la Suède. Ce tournoi montre que le football peut donner une chance aux personnes qui vivent une situation de sans-abrisme ou sans-chez-soi de se lier à nouveau à la société. Ils reconstruisent leur confiance en eux, développent une meilleure image d’eux-mêmes et saisissent la chance de pouvoir prendre des responsabilités. Ce sont finalement tous ces éléments qui les aident à aller vers une meilleure forme de logement, vers une formation, un emploi, etc.

Infos : homelessworldcup.org



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.