Accès au logement : comment oser l'innovation sociale ?

Accès au logement : comment oser l'innovation sociale ?

Comment oser l’innovation sociale dans la lutte contre le sans-abrisme ? Housing First se place en exemple.

L’innovation sociale pour favoriser l’accès au logement. C’était l’un des thèmes abordés au cours de la journée célébrant les 40 ans des CPAS, jeudi dernier. Housing First, organisateur de l’atelier, a d’abord présenté son projet avant de laisser la parole à l’assistance. À l’aide d’une fiche reprenant 3 courtes questions, les responsables d’institutions, majoritaires dans la salle, ont pu exposer les innovations qu’ils ont mises en place ou qu’ils envisagent de concrétiser. 2 porte-paroles d’associations ont ainsi pu s’exprimer.

Housing First

Le modèle Housing First (HF) existe déjà depuis 20 ans aux Etats-Unis. Depuis 3 ans, la Belgique a décidé d’adopter ce projet innovant visant l’insertion sociale des personnes sans-abri les plus fragiles. La phase de test, financée par l’Etat Fédéral et clôturée cette année, a montré que les pratiques de HF sont très efficaces. À titre d’exemple, 90% des sans-abris qui ont été logés il y a 2 ans par l’association sont encore dans leur logement aujourd’hui. Contre 48% de ceux qui ont suivi un parcours classique. Coralie Buxant, coordinatrice générale de Housing First Belgium est très fière de ce modèle : "Nous avons su démontrer que HF est la manière la plus durable de sortir de la rue. Grâce à notre démarche et à nos résultats très encourageants, de nombreuses autres initiatives ont récemment vu le jour en Belgique. Je pense que beaucoup d’associations n’osaient pas franchir le pas. Soit par peur de l’échec, soit par manque de moyens. Quoi qu’il en soit, l’important pour y arriver est de miser sur ses forces et celles des partenaires."

Capteur de Logement

Capteur de Logement est une association née à Charleroi. Elle s’est ensuite développée un peu partout en Wallonie, à Namur notamment, ainsi qu’ à Bruxelles. L’idée est de faire engager un "capteur de logement" au sein d’une multitude de services de la ville pour entrer en contact avec les propriétaires privés et "capter" leurs logements pour les mettre à la disposition de personnes démunies. Simon Roosen, capteur de logement au Relais social de Liège, explique le caractère innovant du projet : "Premièrement, nous travaillons en réseau, ce qui est peu courant en Belgique. Les logements que nous trouvons, toujours salubres, corrects et à petits prix, sont proposés à des services divers (CPAS, Agences immobilières sociales, communes...) Deuxièmement, ces logements proviennent de propriétaires privés. Il faut donc les convaincre d’héberger des personnes précaires ou en situation de handicap mental. Pour ce faire, Capteur de Logement se porte garant et ses membres assurent un suivi psycho-social des locataires. Cela semble rassurer les propriétaires, car, dans 70% des cas, ils ont reproposé de louer leur logement à une personne envoyée par notre association."

Quelque Chose à Faire

Pour ne pas se confronter au manque de logements disponibles pour les bas revenus, l’ASBL Quelque Chose à Faire (QCAF) a décidé de les créer. Elle propose des logements durables à bas prix construits par et pour des personnes précaires. Si l’association existe depuis 32 ans, elle ne cesse pas pour autant d’innover. Lors de l’atelier, deux responsables de l’association ont présenté leur tout nouveau projet de construction d’avenir à énergie positive : "Il s’agit d’un cube autonome pouvant accueillir des bureaux en vue d’entretiens avec les familles désireuses de louer ou acheter un logement social. Pour que les entretiens se passent dans les meilleures conditions et avec le moins de désagrément possible, nous avons mis en place un système innovant. Une grande vitre permettra de maintenir les enfants à l’écart tout en gardant un œil sur eux." L’ASBL construit également, en ce moment, une série de petites maisons peu énergivores et très bon marché qui seront vendues à des familles fragilisées. Une innovation qui leur donnera enfin la possibilité de devenir propriétaires si elles le souhaitent.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.