Action sociale : les changements du secteur décryptés lors des rencontres provinciales

Action sociale : les changements du secteur décryptés lors des rencontres provinciales

Chaque année, le SPP Intégration sociale se met à l’écoute des CPAS lors des rencontres provinciales. Ce rendez-vous qui se décline en différents endroits du pays est l’occasion pour les professionnels de l’Action sociale d’échanger sur les nouveautés dans le secteur.

Durant ces rencontres provinciales, plusieurs thèmes sont abordées. L’édition 2015 se focalise sur 5 thématiques en particulier. Le guide social les passe brièvement en revue :

Évaluation du projet MediPrima

Dernièrement, les CPAS ont pris en charge la première phase du projet de réforme de la procédure de remboursement des frais médicaux, MediPrima. La nouvelle procédure s’applique désormais à tous les frais d’hôpitaux des personnes non assurées.

Les rencontres provinciales entendent faire le point sur le système et discuter des phases à venir.

Réflexion sur l’aide alimentaire

C’est en 2014 que la continuité de la distribution alimentaire en Belgique a été assurée. Pour 2015, l’appel au marché a été lancé fin mars et l’ouverture des offres a eu lieu le 5 avril. CPAS et organisations partenaires ont alors été invités à introduire leurs commandes.

Il ressort que la liste des produits distribués cette année a fortement changé. Cela est dû, selon le SPP Intégration sociale, à “une réflexion nutritionnelle et qualitative qui a pris en compte divers éléments tels que la qualité nutritionnelle, l’indice glycémique, la variété des produits proposés, l’importance d’intégrer les protéines végétales, etc.”

Les rencontres provinciales permettront de discuter avec les acteurs du secteur (CPAS, bénévoles, banques alimentaires, associations,...) de ces évolutions et d’aborder les éventuelles améliorations à apporter, notamment au niveau des coûts de transport, de l’accent mis sur l’inclusion sociale, etc.

Activation sociale et intégration sociale durable

Eu égard aux chiffres interpellants des chômeurs de longue durée, Willy Borsus, le ministre de l’Intégration sociale a annoncé qu’il investirait davantage dans l’activation sociale. Sa politique censée augmenter la participation sociale et rompre l’isolement sera détaillée lors des rencontres provinciales.

Nouvelle procédure d’audit des CPAS

Dans le plan d’action du collège pour la lutte contre la fraude fiscale et sociale, il avait été demandé au SPP Intégration sociale d’apporter un soutien aux CPAS sous la forme d’un recueil et d’un partage de bonnes pratiques, ainsi que d’un soutien au lancement d’initiatives innovantes.

Pour les matières subventionnées par l’Etat, une nouvelle procédure d’audit des CPAS sera mise en place. "Il s’agira d’analyser la gestion et la mise en œuvre des processus inhérents aux matières subventionnées par le SPP IS ainsi que la gestion et la mise en œuvre du contrôle interne relatif à ces processus”, peut-on lire dans un communiqué du SPP Intégration sociale. “Au terme de cette analyse, il s’agira également de formuler des recommandations afin d’améliorer cette gestion et mise en œuvre des processus et du contrôle interne ; cela, en vue d’une part d’assurer la bonne gestion des subsides de l’État fédéral et d’autre part, de garantir à chacun les droits sociaux fondamentaux de manière juste et durable, mission première du SPP IS."

Lors de ces rencontres provinciales, le service inspection expliquera la procédure qu’il a développée pour la réalisation des audits qui débuteront au cours du second semestre 2015.

L’action sociale investit dans les médias sociaux

Par ailleurs, avec la société hyper-connectée dans laquelle nous évoluons, le SPP Intégration sociale juge important d’être en contact avec ses principaux partenaires : les CPAS et les organisations de lutte contre la pauvreté. L’ambition est ici de tirer davantage profit des médias sociaux afin de créer une interaction réciproque inspirante.

Véritable état des lieux du secteur de l’action sociale, les rencontres provinciales encouragent l’échange de bonnes pratiques. Par ailleurs, elles permettent de discuter de l’actualité mais également de faire part des préoccupations, interrogations et suggestions du secteur.

Ces rencontres prennent place à Bruxelles (4 mai), Mons (12 mai), Namur (19 mai), Wavre (26 mai), Saint-Hubert (4 juin) et Liège (9 juin).

Delphine Hotua



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.