Adoption d'un nouveau décret promotion de la santé

Adoption d'un nouveau décret promotion de la santé

Le Parlement francophone bruxellois a adopté un nouveau décret qui organisera la politique de promotion de la santé. Porté par la Ministre de la Santé, Cécile Jodogne, ce texte permet d’accueillir les nombreuses compétences transférées suite à la 6ème réforme de l’Etat et celles consécutives aux accords intra-francophone (Cocof-FWB-RW).

La promotion de la santé à destination des Bruxellois francophones s’articulera dorénavant autour d’un plan quinquennal. Le décret est basé sur un dispositif permanent d’évaluation et de concertation, le but étant d’adapter les priorités définies à la réalité de terrain. Ces priorités seront toujours mises en œuvre par les acteurs de terrain (asbl pour la plupart), mais l’initiative sera dorénavant du côté du Ministre, afin de permettre un pilotage cohérent et centralisé de la politique de promotion de la santé.

Bien-être et réduction des inégalités sociales

L’objectif de la promotion de la santé est d’améliorer le bien-être de la population et de réduire les inégalités sociales de santé en mobilisant de façon concertée l’ensemble des politiques publiques. Parmi les thématiques prioritaires, citons les attitudes saines, la prévention des maladies sexuellement transmissibles et la réduction des risques liés à l’usage de drogue et la consommation d’alcool. En lien avec les priorités du plan, des programmes de médecine préventive pourront être mis en place sous forme d’un ou de plusieurs protocoles et pilotés par un ou des centres de référence.

Appels à projets

Des appels à projets seront lancés par le Collège sur base du plan. Les acteurs de terrain sélectionnés verront leur action évaluée après trois ans, afin d’assurer la qualité et l’efficacité de leur projet. Le dialogue et la concertation seront la clé d’un équilibre efficace entre volonté politique et dynamique associative. Il y aura d’ailleurs toujours une place pour soutenir des actions pertinentes qui ne feraient pas partie des appels à projets.

Coordination

Au sein de l’administration de la Cocof, une cellule d’appui sera chargée de faire la synthèse des orientations politiques et des réalités du terrain et assurera l’aide à la décision concernant l’ensemble de la politique de promotion de la santé. Dans un deuxième temps, une instance de pilotage, composée de représentants du Gouvernement francophone bruxellois, de l’administration, du coordinateur de la cellule d’appui et le cas échéant d’experts, préparera les décisions du Gouvernement.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.