Aidants proches : La Flandre passe à l'action

Aidants proches : La Flandre passe à l'action

La Flandre, par le biais du ministre Jo Vandeurzen, a élaboré un projet de revalorisation des aidants proches.

Les aidants proches se battent depuis longtemps pour une reconnaissance et une protection sociale. Si en Région bruxelloise et en Wallonie, certaines initiatives voient le jour pour les soutenir, le chemin reste long. La Flandre joint ses forces et a élaboré un projet de valorisation et de soutien des aidants-proches, qui repose sur un texte regroupant 110 points d’action concrets.

Un plan en 4 points

Le plan, prévu par le ministre Jo Vanderzeunen, s’articule autour de 4 axes principaux :

1) La reconnaissance et la valorisation sociétale des aidants proches

2) Un soutien sur mesure

3) Une collaboration accrue entre les soins informels et professionnels

4) Le cas des jeunes aidants

Une collaboration entre aidant formel et informel

Le ministre souhaite que le secteur des professionnels se familiarise davantage avec la situation des aidants proches, grâce à des formations notamment. Si les professionnels sont encouragés à impliquer les aidants proches dans la concertation autour du patient afin d’en faire des acteurs de soin à part entière, ils doivent néanmoins également s’assurer que l’aidant ne dépasse pas ses limites. Il est dès lors important de détecter quand ces derniers ont eux-mêmes besoin de soutien. En effet, certains aidants proches ne s’identifient parfois pas comme tel et s’oublient.

Un soutien de la part des entreprises

La plupart des aidants proches étant souvent travailleurs, Jo Vanderzeunen souhaite que les entreprises adoptent une démarche proactive et soutiennent les travailleurs qui endossent ce rôle. Une proposition de soutien concrète serait d’examiner les possibilités pour ces travailleurs d’obtenir des congés thématiques ou des crédits-temps. En ce qui concerne les personnes peu qualifiées, la valorisation des soins informels pour une éventuelle réintégration professionnelle future est à envisager.

Un soutien financier et éducatif

Le texte de loi explique aussi les possibilités de soutien financier auquel l’aidant aura droit. Ce soutien s’inscrira dans le cadre du système de protection sociale flamand. Le soutien devrait être attribué soit automatiquement ou être le sujet d’une information de la part des mutuelles. Des outils éducatifs et informatifs seront également accessibles dans une structure dédiée à cet effet pour les aidants proches.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.