Aide à la jeunesse : Madrane dépose une note au gouvernement sur les besoins du secteur

Aide à la jeunesse : Madrane dépose une note au gouvernement sur les besoins du secteur

Le ministre de l’Aide à la Jeunesse, Rachid Madrane envisage le dépôt d’une note politique au gouvernement de la FWB afin de pallier le manque de financement.

"Le secteur de l’aide à la jeunesse est chroniquement sous financé depuis des décennies", a soutenu Madrane lors de l’inauguration de la "maison de l’adolescent" à Liège. Le ministre prévoit dès cette semaine d’interpeller le gouvernement à ce sujet. Concrètement, il soumettra un plan global de refinancement qui concerne tant le service public que les associations privées. "C’est un secteur difficile, les gens sont débordés, ils doivent gérer de plus en plus de dossiers (...). A Liège, il est arrivé que des assistantes sociales doivent répondre, au pénal, de non-assistance à personne en danger ; un membre du personnel s’est récemment fait agresser physiquement (...)", a expliqué le ministre pour qui les besoins doivent être adaptés aux moyens.

Respect de la précédente législature

Le ministre aimerait revenir au protocole d’accord qui a été signé sous la précédente législature. Suite à une grève des travailleurs sociaux il y a deux ans, des promesses avaient été faites, mais les subsides ne sont jamais arrivés."Je suis respectueux des accords signés et donc je vais demander au gouvernement de respecter l’accord qui a été pris par les précédents pour mettre des moyens supplémentaires pour ces jeunes dans les services", a garanti Rachid Madrane.

Ouverture de la Maison de l’Adolescent à Liège

Le ministre souhaite veiller à ce que "la charge psychosociale soit clairement prise en compte, et que chacun ne dépasse pas un certain nombre de jeunes dont il s’occupe". Pour mener à bien ce projet, Madrane aimerait miser davantage sur la transversalité. Pour l’heure, la Maison de l’Adolescent, une plate-forme de services pour apporter une réponse globale aux problèmes de l’adolescent, été inaugurée à Liège. Elle vise à fédérer en un seul lieu les compétences d’acteurs de champs très différents, qui travaillent en réseau et de façon complémentaire, afin d’être un relais efficace pour l’adolescent et sa famille.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.