Aider les publics précarisés à accéder à la santé

Aider les publics précarisés à accéder à la santé

Le gouvernement souhaite aider les publics précarisés à accéder à la santé.


- Logement à Bruxelles : Les sans-abri sur le carreau ?
- Le projet Housing First a un taux de réussite de 100%

En logement, certaines initiatives comme le projet Housing First voient le jour, pour aider à l’autonomie des plus démunis. En matière d’accès aux soins de santé, les publics les plus précarisés se retrouvent souvent sur la paille. La Ministre de la Santé bruxelloise, Cécile Jodogne, souhaite remédier au problème et elle l’explique dans le plan de promotion de la santé du gouvernement.

Rester innovant

La réduction des inégalités en matière d’accès aux soins de santé s’inscrit dans une politique d’action globale. Plusieurs nouvelles approches sont cependant à soutenir pour la Ministre, comme :
- Agréer un nouveau réseau en santé visant à renforcer l’accès des populations précarisées et exclues aux services et intervenants de première ligne
- Augmenter le soutien aux associations allant à la rencontre de publics défavorisés ou précarisés, en vue de leur insertion globale
- Renforcer le soutien aux dispositifs d’urgence, d’accueil et d’accompagnement visant l’amélioration de la santé et l’accompagnement des personnes migrantes et créer une « coordination de l’exil »

Le rôle des maisons médicales

Cécile Jodogne souhaite étoffer le réseau avec une maison médicale supplémentaire et soutenir financièrement le démarrage de trois nouvelles. Actuellement, 37 maisons médicales sont agréées par la Cocof. Elles allient soins, prévention, santé communautaire et sont souvent choisies pour leur accessibilité, tant financière que géographique.

La crise de l’asile

Actualité oblige, depuis quelques mois le territoire voit affluer des populations migrantes, souvent très précarisées et traumatisées. En 2016 la Ministre accordera une attention toute particulière aux dispositifs d’urgence, de prévention et d’accompagnement visant l’amélioration des personnes migrantes. Une « coordination de l’exil » qui vise la formation accrue des professionnels en contact avec ce public sera créée.

A voir : Accès aux soins et accompagnement des personnes sans-abri



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.