Assistant social en entreprise : meilleur soutien contre le burn-out

Assistant social en entreprise: meilleur soutien contre le burn-out

L’assistant social du travail exerce au quotidien auprès des travailleurs en entreprise. Véritable soutien de la vie professionnelle aussi bien que de la vie privée, lumière sur un métier hautement polyvalent.

Depuis le 1er mars, une nouvelle législation impose la prise en compte des risques psycho-sociaux dans le règlement des entreprises. Le burn-out, véritable problème de notre société hyperactive, doit désormais faire partie intégrante des programmes de prévention santé de l’emploi. Sur la ligne de front, les assistants sociaux aident les salariés à apprivoiser leur milieu de travail.

Le service social en entreprise

L’assistant social est un professionnel du service social et de l’action sociale dont le titre est protégé par la loi. Après un bachelier ou une formation, les assistants sociaux peuvent choisir d’exercer dans de nombreux secteurs très variés comme la protection de la jeunesse, l’immigration, l’économie sociale... Le secteur d’ administration sociale et d’insertion socioprofessionnelle est une voie vers le métier d’assistant social du personnel. En entreprise, l’assistant social est présent dans tous les secteurs d’activité de la firme pour la gestion du personnel et les relations de travail. Il est également un important soutien technique et administratif dans la gestion des dossiers à forte implication sociale, auprès du pôle des ressources humaines.

Recrutement des assistants sociaux du travail

En Belgique, un assistant social peut exercer au sein d’une entreprise via deux voies principales : soit il répond à une proposition d’embauche directement émise par une entreprise, soit il se rapproche des Centres de Services Interentreprises qui se chargent de fournir des services de prévention et de médecine du travail auprès des entreprises. Ces services externes de prévention et de protection servent de médiateur entre les entreprises et les différents professionnels des secteurs médical et paramédical qui souhaitent exercer auprès des entreprises. Désormais, pour respecter la loi en matière de prévention et de bien-être, les employeurs sont tenus de faire appel à un service externe agréé ou mettre sur pied un service interne à l’entreprise composé non seulement d’assistants sociaux mais aussi médecins, psychologues, infirmiers...

Accompagner sur le plan professionnel

L’assistant social du travail ou assistant social du personnel assure le rôle de médiateur entre les salariés et les différentes autorités de l’entreprise, ainsi que les services externes. Il est une écoute et un soutien fondamental pour les salariés qui rencontrent des difficultés sur leur lieu de travail, notamment par rapport à :

- l’embauche

- le départ en retraite

- le licenciement, la démission, la mutation

- la prise d’un congé parental

- la prise de congé maladie

- le mal-être au travail, le stress et le risque de burn-out

- la mise en place de projet de reclassement ou de réorientation professionnelle

- la reconnaissance de qualité de travailleur handicapé, la compensation de handicap

Accompagner sur le plan personnel

Chaque salarié trouve auprès de l’assistant social du travail un accompagnement personnalisé. L’assistant social est chargé de veiller sur le bien-être psycho-social de l’employé, et pour cela il doit assurer un suivi aussi bien dans le cadre professionnel que privé. De fait, il conseille sur des problèmes personnels qui sont parfois sans liens avec l’entreprise, mais participent à une accumulation de stress qui peut mener au burn-out. En outre, 60% des demandes concerneraient des problèmes personnels ayant des répercussions négatives sur la vie professionnelle :

- assurer les prestations sociales requises en matière de droit, appuyer des recours auprès des organismes sociaux

- aider aux difficultés familiales (divorce, garde des enfants, pensions alimentaires, handicap...)

- aider à la gestion budgétaire (conseils financiers, endettement, recherche d’aides sociales)

Pour résumer, l’assistant social du travail doit faire montre de polyvalence, et posséder des compétences variées. Au cours de son parcours professionnel, il doit s’adapter en fonction des interventions, qu’elles soient psychosociales, administratives, juridiques, politiques, ou encore économiques. Une belle opportunité pour les assistants sociaux qui veulent se diversifier, d’autant plus qu’ils sont de plus en plus sollicités dans le monde de l’entreprise.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.