Axxon va à la rencontre des kinés

Axxon va à la rencontre des kinés

La pilule passe mal, pour l’unique association professionnelle belge de représentation de la kinésithérapie en Belgique, Axxon. Cette dernière a décidé d’aller à la rencontre des praticiens.

Axxon l’avait dit : elle entamerait des actions en justice pour contrer la Convention M17, qu’elle estime discriminante et imposée de force. L’association professionnelle fait savoir, au sein d’un communiqué, qu’elle compte aller jusqu’au bout dans sa lutte pour la revalorisation de la profession.

La Convention M17 qui nous a été imposée a un goût amer.

Nos contacts avec le Cabinet et les mutuelles nous ont clairement montré que la kinésithérapie est toujours considérée comme une thérapie de troisième rang : nous en concluons que ceux-ci ne comprennent pas à quel point la revalorisation de notre profession dans son ensemble est importante.

Demander aux gens de faire preuve de solidarité est difficile, cela a été démontré lors de l’action de déconvention. Etant donné que les kinésithérapeutes exercent dans différents secteurs (hôpitaux, MRS, cabinets privés, etc.), les intérêts sont divisés. Axxon ne rejette la faute sur personne. Il s’avère toutefois que, dans chacun de ces secteurs, la revalorisation des 15 dernières années se fait attendre et ne se traduit pas par des honoraires légitimes.

Axxon veut s’investir dans la concertation, c’est pourquoi nous voulons développer des plateformes de dialogue dans les mois à venir. Nous souhaitons également convertir le sentiment d’impuissance en actions proactives, dans le but d’améliorer le modèle de revenus du kinésithérapeute.

Axxon souhaite consulter tous les kinésithérapeutes du pays, membres comme non-membres. Nous allons organiser différentes rencontres provinciales durant lesquelles, de manière constructive, nous discuterons de la plus-value de la kinésithérapie dans les soins de santé. Au programme de celles-ci :

1. Evaluation des actions relatives à la Convention M17.

2. Mise en place des préparatifs pour les négociations d’une Convention M18.
- Etat des lieux de l’Engagement et de la Taskforce.
- Contacts avec les parties prenantes concernées
- Contacts avec les 150 membres de la Chambre

3. Mise en place de certaines études importantes et financement via le crowdfunding
- Recherche d’un modèle de revenus correct pour le kinésithérapeute, tant pour le kinésithérapeute indépendant que pour le salarié.
- Impact économique de l’accès direct en kinésithérapie pour les soins de santé.
- Impact économique de la thérapie d’exercices adéquate pour la coxarthrose et la gonarthrose
- Actions juridiques suite à la Convention M17 et à la circulaire du 10 mars 2017 – Exposer les discriminations pour les patients et kinésithérapeutes déconventionnés.

Les dates auxquelles se tiendront ces rencontres sont en cours d’élaboration, certains lieux étant encore à déterminer : vous recevrez donc plus d’informations à ce sujet dans les prochains jours. Nous espérons vous y voir nombreux !

[A lire] :

- Les kinésithérapeutes dénoncent la méthode "De Block"
- L’Union des Kinésithérapeutes de Belgique lance une pétition
- Les kinés francophones sont représentés à l’Inami !
- L’UKB appelle à la déconvention
- Kinésithérapie : le projet de convention rejeté
- Toujours pas de convention pour les kinés
- Enfin une convention pour les kinés !
- Directives pour une non adhésion à la convention des kinés
- L’action de déconvention des kinés coupée dans son élan
- L’action de déconvention des kinés se mue en référendum
- Axxon continue sa lutte pour une revalorisation de la kinésithérapie
- Le front commun de défense des kinésithérapeutes s’étiole
-  Ultime appel d’Axxon aux kinés pour faire pression sur l’INAMI
- Axxon ira en justice pour défendre les kinés



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.