Bruxelles : le budget 2017 permettra des initiatives

Bruxelles : le budget 2017 permettra des initiatives

Malgré les restrictions, le budget 2017 pour la région bruxelloise en matière de logement et d’aide aux personnes permettra une prise en charge correcte.

On le sait, Bruxelles n’est pas franchement le paradis en termes de logement ou pour les personnes porteuses d’un handicap. La ministre en charge, Céline Frémault, a pourtant promis de remédier à la situation, en proposant en juin dernier un plan « Handi Cap Inclusion », en collaboration avec Didier Gosuin et Fadila Laanan. Suite au conclave budgétaire, les actions prévues en 2017 prévoient davantage de moyens pour l’accès au logement des publics fragilisés, mais aussi des politiques nouvelles pour les familles, les personnes handicapées et les plus démunis. Aperçu de certaines mesures.

Renforcement de l’accès au logement pour les jeunes et les familles

- Les plans d’investissement sont garantis pour le Fonds du Logement et ses nouvelles politiques qui offrent aux jeunes ménages à revenus moyens ou modestes des crédits hypothécaires, une aide locative, ou encore des prêts à tempérament régionaux pour la constitution d’une garantie locative.
- Evalué dans le cadre d’un projet pilote, le principe d’une allocation loyer généralisée et cohérente va être mis en place par un budget renforcé en 2017 pour permettre aux familles fragilisées d’accéder à un logement décent.
- Les Agences Immobilières Sociales bénéficient d’un budget supplémentaire pour se développer dans les quartiers où les loyers sont plus élevés. Pour augmenter l’offre de logements de ce type, les propriétaires bénéficieront d’un loyer supérieur à la grille en vigueur s’ils se trouvent dans des zones de loyer majoré.
- Déploiement de l’agence immobilière sociale étudiante pour offrir des logements abordables et de qualité, et mise en place d’un label « logement étudiant ».
- Le budget est augmenté pour la lutte contre les logements vides. Les observatoires communaux passeront de 4 à 12 en 2017.

Des politiques nouvelles pour soutenir les familles

- Doublement du financement des programmes Housing-first d’accès direct au logement et d’accompagnement social en vue de la sortie de la rue. C’est une politique dont la grande efficacité a été prouvée et saluée il y a quelques jours par le « prix de la meilleure politique de lutte contre la pauvreté 2016 ».
- Le secteur des Maisons d’accueil pour personnes sans domicile fixe va être davantage soutenu via deux nouveaux dispositifs. Premièrement, via la création d’une Maison d’accueil spécialisée dans la prise en charge de ménages monoparentaux avec enfants. Deuxièmement, le secteur va être davantage soutenu via la reconnaissance et le financement du travail que toutes les Maisons d’accueil effectuent dans la phase de post-hébergement en vue de l’autonomisation dans le logement des pensionnaires qui quittent la structure pour un nouvel habitat. Par ailleurs, dans le cas des victimes de violences intrafamiliales, des quotas d’accès privilégié au logements sociaux leurs sont réservés afin de faciliter la sortie vers un habitat autonome.
- 80 nouvelles places s’ouvriront en 2017 pour les personnes en situation de handicap. Parmi ces projets, citons l’ouverture du centre d’hébergement et d’accueil La Maison Bleue, d’une nouveau Centre de jour ARTOS, ainsi que le renforcement de projets de logements accompagnés (Pas-à-Pas et Huitième jour).
- Deux projets essentiels vont également être soutenus et renforcés en 2017. D’une part, comme en 2016, il y aura une augmentation du budget afin de financer davantage d’animation EVRAS en région bruxelloise. Un réseau bruxellois sera également créé afin de lutter contre les mutilations génitales.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.