Bruxelles octroie un subside de 920.000 euros pour la lutte contre le sans abrisme

Bruxelles octroie un subside de 920.000 euros pour la lutte contre le sans abrisme

Le gouvernement bruxellois octroie un subside de 920.000 euros au projet « Housing First » pour lutter contre le sans abrisme.

Bruxelles renforce parallèlement à la Wallonie, les moyens du projet « Housing First ». Compte tenu des très bons résultats obtenus l’an passé, le projet est poursuivi en 2016. Le budget qui passe à 920.000 euros, couvrira les frais de fonctionnement et l’augmentation des bénéficiaires des programmes menés par « Infirmiers de rue » et « Santé Mentale et Exclusion Sociale ». De plus, une attention particulière sera portée cette année aux sans-abri qui occupent les stations du métro bruxellois.

Poursuivre les efforts

Les difficultés et obstacles que connaissent les sans-abri sont liés à l’absence de logement, mais pour Céline Fremault, ministre de l’Action sociale « le sans abrisme n’est pas une fatalité. » Selon elle, « il faut être ambitieux et viser des politiques de forte réduction des personnes vivant en rue, voire d’éradication du problème. » En 2015, une somme de 437.062 euros a été consacrée à l’implémentation de programmes d’aide aux sans-abri. Les réseaux « Le Forum – Bruxelles contre les inégalités » et le « Samusocial » avaient respectivement pris en charge 32 personnes et un jeune public de 15 personnes qui ont pour la plupart eu accès à un logement.

Un programme qui marche

Pour rappel, Housing First est un programme d’origine américaine qui contribue au maintien dans un logement et à l’insertion sociale des personnes sans-abri. « Des villes comme Berlin et Amsterdam mènent des politiques efficaces et visent l’objectif ‘zéro sans-abri’. Les premiers bilans du programme Housing First dressés à Bruxelles nous montrent que l’accès au logement est possible pour des catégories d’individus jugés traditionnellement comme définitivement irrécupérables. », explique Céline Fremault. Depuis le lancement du programme en 2013, le taux de maintien en logement est de 100%, en Belgique. Quant aux objectifs de relogement des deux réseaux « Le Forum – Bruxelles contre les inégalités » et le « Samusocial », ils atteignent les 93%.



Commentaires - 1 message
  • La suppression des allocations de ch?mage, la diminution du revenu minimum, l'augmentation du cout de la vie. Les assu?tudes et la d?ch?ance.
    Le prix des loyers, la v?tust? des b?timents en location, l'exclusion. La solution, une aide du Gouvernement, pour mieux vivre ensemble!

    Frl Poca lundi 20 juin 2016 15:21

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.