Bruxelles signe les premiers contrats d’insertion

Bruxelles signe les premiers contrats d'insertion

La Région bruxelloise a signé les premiers contrats d’insertion, mesure phare du ministre Gosuin.

Ils sont là. N’en déplaisent à certains, Bruxelles a signé ses premiers contrats d’insertion. Mesure phare du ministre à l’emploi et la formation, Didier Gosuin, ces contrats sont attribués suite à un appel à projet destiné au secteur public et non-marchand. Les premiers bénéficiaires de la mesure travailleront pendant un an chez Les Petites Riens et au CPAS de Molenbeek-St-Jean.

- Retrouvez l’intégralité de notre dossier sur le sujet ici.

Une mesure clé

Le contrat d’insertion est une mesure clé de la politique du ministre Didier Gosuin. L’objectif : réduire le chômage des jeunes en Région bruxelloise. C’est un mécanisme totalement nouveau qui complète l’offre de solutions déjà en place dans le cadre de la Garantie pour la Jeunesse et il assure une première expérience professionnelle aux jeunes qui, dans les 18 mois après la fin de leurs études, n’ont pas trouvé d’emploi.

Lutter contre la discrimination à l’embauche

Les Petits Riens et le CPAS de Molenbeek-Saint-Jean sont les premiers employeurs à bénéficier de l’octroi de ces contrats d’insertion. Chacun d’eux signera avec 3 jeunes. Le mécanisme se veut également un outil efficace pour lutter contre toute forme de discrimination à l’embauche. Pour chaque poste, Actiris sélectionne les trois profils les plus adaptés en garantissant que chacun ait les mêmes chances d’être choisi. De plus, les employeurs se voient proposer des candidats reflétant la diversité du public bruxellois en recherche d’emploi.

Pallier l’exclusion au chômage

Cette mesure est aussi une solution pour les exclus du droit aux allocations d’insertion par le fédéral. La Région bruxelloise met tout en œuvre pour offrir un emploi à l’ensemble des jeunes chômeurs de longue durée. « Personne ne sera laissé sur le carreau. Nous optons résolument pour une politique d’inclusion pour mener coûte que coûte, les jeunes Bruxellois sur le chemin de l’emploi. Le tout en leur offrant des solutions adaptées et de réelles perspectives d’avenir », se réjouit le Ministre Didier Gosuin.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.