Ce que prévoit la nouvelle convention des kinés

Ce que prévoit la nouvelle convention des kinés

La nouvelle convention des kinésithérapeutes est sur les rails depuis lundi. Ils ont jusqu’à la fin du mois de mars pour décider d’y adhérer ou non. Voici concrètement ce qu’elle prévoit.

Depuis lundi, les kinésithérapeutes ont enfin leur nouvelle convention. Elle fixe les tarifs et offre ainsi une sécurité tarifaire aux patients. De plus, les kinés bénéficient du statut social. Mais tout n’est apparemment pas si rose. Pour Axxon, l’unique association professionnelle belge des kinésithérapeutes, le projet ne va pas assez loin, notamment par manque d’indexation complète des tarifs. L’association demande donc à ses membres de se déconventionner pour que la proposition passe à la trappe.

Convention tarifaire

En adhérant à la convention M17 adoptée lundi par le Comité de l’assurance de l’INAMI, les kinésithérapeutes doivent s’attendre à quelques changements. Voici, entre autres, ce que la convention prévoit : un supplément d’1,01 euro pour les visites à domicile, une augmentation de 25 % de la rétribution pour la première séance, une prime de qualité de 2000 euros ainsi que l’introduction d’une deuxième séance remboursable pour les patients aux soins intensifs et les patients de plus de 21 ans atteints d’infirmité motrice cérébrale.

Axxon appelle à la déconvention

Comme elle l’a annoncé lundi sur sa page Facebook, Axxon est la seule à avoir rejeté la convention. L’association a d’ailleurs lancé, dans la foulée, son action de "déconvention en toute sécurité". L’idée est d’inciter un maximum de kinés à se déconventionner d’ici au 27 mars pour que la proposition soit annulée. Peter Bruynoogh, président d’Axxon, explique à la RTBF : "Nous sommes à la recherche de 9100 kinés, soit 41%, opposés à l’accord. Sur notre site, ils peuvent remplir un formulaire de refus et l’envoyer." Ces formulaires ne seront envoyés au Comité de l’assurance que lorsque l’objectif sera atteint. D’où l’expression "en toute sécurité".

La rédaction

[À lire]

- Les kinésithérapeutes dénoncent la méthode "De Block"
- L’Union des Kinésithérapeutes de Belgique lance une pétition
- Les kinés francophones sont représentés à l’Inami !
- L’UKB appelle à la déconvention
- Kinésithérapie : le projet de convention rejeté
-  Toujours pas de convention pour les kinés
- Enfin une convention pour les kinés !



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.