Chômeurs : le service à la communauté, un "choix idéologique"

Chômeurs : le service à la communauté, un

D’après les partenaires de la suédoise, les chômeurs de longue durée pourraient livrer un service à la collectivité en échange de leurs allocations. Cette mesure doperait leur réinsertion sur le marché de l’emploi. Réactions.

Dans une interview réalisée par le journal Solidaire, Yves Martens coordinateur au Collectif Solidarité contre l’Exclusion a qualifié le travail obligatoire des chômeurs "d’idéologique".

Concurrence déloyale

Selon Yves Martens, "dès qu’on touche aux travailleurs sans emploi, on touche aux travailleurs avec emploi". D’après lui, les travailleurs salariés seront mis en compétition avec les travailleurs sans emploi réalisant des services à la communauté. Yves Martens renchérit en qualifiant cette mesure de "mise au travail forcée". Il craint que les chômeurs refusant de réaliser ces services soient stigmatisés "en disant qu’ils n’ont pas vraiment besoin de leurs allocations de chômage. En négligeant complètement les choix de carrière des gens, leur situation de santé, le fait qu’ils n’ont pas à travailler de manière obligatoire".

Les CPAS inquiets

Cette mesure n’a "aucun intérêt social et économique" dénonce Yves Martens car elle demande des moyens budgétaires importants pour encadrer et surveiller les chômeurs. De plus, les chômeurs refusant les services à la communauté verront leurs allocations diminuées. Selon Yves Martens, "les CPAS vont devoir trouver des prétextes pour ne pas devoir aider ces gens".

La garantie jeune dans le collimateur

Les stages de transition sont également dénoncés par Yves Martens. La "garantie jeune" fait partie de ce qu’il qualifie de "mesures inquiétantes". Le coût est seulement de 200 euros par mois pour les entreprises qui recrutent un jeune en stage de transition. Ici encore cette mesure aura pour effet que "le mauvais emploi chasse le bon emploi".

Lire aussi :
- Service à la communauté pour les chômeurs : dopant ou désavantage ?
- Le contrat d’insertion professionnelle : "l’emploi au rabais"



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.