Comment devenir praticien en médecine naturelle ?

Comment devenir praticien en médecine naturelle?

Plusieurs instituts et centres d’enseignement belges proposent une certification reconnue de patricien de Santé Naturelle. Lumière sur le métier de naturopathe.

Quel est le domaine d’expertise d’un naturopathe ? Quelles sont les attentes du patient qui consulte un biothérapeute ? Surtout, comment devenir un praticien attesté de médecine non conventionnelle ?

Renouer avec la médecine naturelle

Malgré tous les efforts de la recherche, la médecine conventionnelle ne rassure plus autant qu’avant. En cause, un sentiment généralisé de déshumanisation du patient face à son médecin : l’impression de n’être qu’un cas parmi d’autres et de ne plus être appréhendé comme une personne à part entière. En conséquence de cette perte de confiance, beaucoup de belges se dirigent vers les médecines alternatives, plus naturelles et surtout plus centrées sur l’individu. Ces médecines, qui se disent holistiques (du grec holos, entier) envisageant la maladie et le bien-être dans un concept global de la santé, en considérant le patient avant tout comme un être animé selon des harmonies complexes (physiques, énergétiques, spirituelles, émotionnelles), ce qui n’est pas sans rappeler la théorie des humeurs d’Hippocrate. Une médecine pour être plus proche de soi-même et de son environnement, en somme : le concept séduit.

Domaines d’expertise du biothérapeute

En quoi consiste concrètement ces médecines naturelles ? Quelles sont les compétences du biothérapeute ou du naturopathe ? La naturopathie s’apparente, en fait, davantage à de la prévention santé qu’à un réel service médical. Il s’agit d’apprendre au patient à comprendre les manifestations de son corps et de son esprit pour lui permettre de garde une bonne hygiène de vie. Conseiller à la fois en nutrition, en psychologie, en relaxation, en exercices physiques ou énergétiques (magnétisme), ou encore en phytologie (utilisation des plantes médicinales), le biothérapeute considère son patient comme un acteur principal de sa propre santé. Ainsi, la praticien va mettre en place une série d’exercices ou de règles d’alimentations avec son patient pour lui apprendre à savoir par la suite s’auto-guérir, ou du moins, rester en bonne santé.

Le naturopathe n’est donc en aucun cas un remplaçant du médecin traditionnel. Il est en revanche une bonne alternative pour les désagréments de santé du quotidien comme le stress ou l’addiction au tabac. Davantage que de déléguer le traitement des maux à une série de médicaments, le biothérapeute forme, en quelque sorte, le patient à se prendre en main. La naturopathie peut donc être un complément intéressant à la médecine traditionnelle puisqu’elle va pouvoir traiter ou prévenir une série de troubles de la santé corolaires à des maux plus graves. L’intérêt du bilan vital du naturopathe vient aussi du fait qu’il offre un point de vue global du patient, s’appuyant sur ses caractéristiques physiques mais aussi physiologiques et psychologiques.

Quelles formations pour devenir naturopathe ?

En Belgique, il existe des formations en praticien de Santé Naturelle délivrant une certification reconnue et permettant d’exercer en cabinet ou en centres de soins. Attention cependant à bien choisir l’institut : en Belgique, le seul institut délivrant un diplôme reconnu à l’international est l’Ecole de Santé Holistique à Bruxelles. Elle propose une formation de naturopathe en 4 ans (ou 5 ans si spécialisation), comprenant des stages et un TFE. Les cours sont organisés de jour et à temps plein. Chaque module de cours est payé à l’unité et il est possible de suivre ces formations sans être inscrit à l’année. Cependant, la certification de naturopathe demande une dépense importante à l’année (compter environs 5.000 euros pour la première année !).

Autre possibilité, la formation certifiante de l’Institut Européen de Médecine Naturelle. Ici, les cours sont proposés le week-end : les vendredis, samedis et dimanches de septembre à juin. Quel que soit l’établissement de formation choisi, il ne faut pas perdre de vue que l’enseignement forme des professionnels du secteur médical. En conséquence, les étudiants suivent des cours alternant disciplines traditionnelles et plus conventionnelles : anatomie, physiologie, écologie, biologie, nutrition, aromathérapie, psychologie générale, déontologie...

Secteurs d’emploi

Une fois diplômé, le naturopathe a le choix entre divers secteurs d’emploi. Il peut travailler dans ces différentes structures :

- cabinet privé

- centre de soins

- sociétés spécialisées dans le domaine santé

- sociétés spécialisées dans la vente de produits naturels



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.