Coup de pouce financier pour les centres de vacances inclusifs

Coup de pouce financier pour les centres de vacances inclusifs

150.000 euros supplémentaires viennent d’être débloqués par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour un meilleur subventionnement des centres de vacances accueillant des enfants issus de milieux précarisés ou porteurs d’un handicap.

Le Gouvernement de la FWB a approuvé en première lecture le projet d’arrêté de la ministre de l’Enfance Alda Greoli, modifiant l’arrêté du 17 mars 2004 déterminant certaines modalités d’agrément et de subventionnement des centres de vacances. Un budget de 150.000 euros est prévu pour augmenter les moyens alloués à ces centres qui accueillent des enfants issus de milieux défavorisés ou des enfants porteurs de handicap.

Favoriser l’inclusion

« Les centres de vacances qui font le choix de l’inclusion doivent être encouragés, afin de favoriser l’esprit de coopération et d’inclusion chez nos enfants et de répondre aux besoins des parents concernés », indique Alda Greoli dans un communiqué.

Quels centres sont concernés ?

Les centres de vacances concernés sont ceux qui proposent des activités durant les congés scolaires de deux semaines consécutives au moins. Leur subvention couvre aussi bien des frais d’encadrement et/ou de fonctionnement. Celle-ci est calculée sur la base d’un forfait, multiplié par le nombre de jours d’activités et le nombre d’enfants présents. Ce forfait est déjà actuellement complété par un montant quotidien pour l’intégration d’enfants porteurs d’un handicap et d’enfants issus d’un milieu défavorisé sur le plan socio-économique. C’est ce montant complémentaire qui sera revalorisé, jusqu’à doubler voire tripler.

En chiffres

Il est décidé de porter le complément de la subvention de fonctionnement à :

- 0,9 € / jour pour l’enfant dont les parents sont en situation de précarité (0,7 € auparavant)

- 7,5 € / jour pour l’enfant porteur d’un handicap léger (2,5 € auparavant)

- 8,5 € / jour pour l’enfant porteur d’un handicap lourd (3,5 € auparavant)

En 2015, ce sont 888 enfants qui étaient concernés par ces majorations, pour un total de 205.602 journées en centre de vacances. Un budget de 150.000 euros est donc prévu afin de couvrir ces augmentations de subventions.

[À lire]

- Une "Bulle d’Amour" pour l’inclusion
- KIABI lance une ligne de vêtements adaptés aux enfants handicapés
- Inclusion scolaire : "On souffle dans ton dos" innove



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.