Des applications numériques pour la santé

Des applications numériques pour la santé

Maggie De Block lance des appels à projet d’applications numériques pour la santé.

L’e-santé a le vent en poupe : Bruxelles s’engageait, en avril, à doper la croissance du secteur, alors que Maggie De Block, ministre de la santé, parlait de projets-pilotes dans certains domaines. L’appel a été lancé. Toute personne travaillant dans le secteur de la santé peut introduire une nouvelle proposition. Parallèlement, un tout nouveaux site web sur l’e-santé est lancé.

S’allier avec les technologies

La ministre souhaite réglementer juridiquement les applications numériques dans le secteur des soins de santé et fournir un modèle de financement pour les prestataires de soins. Grâce aux projets-pilotes, des tests seront effectués en vue de définir un cadre général d’utilisation. Au total, un budget de 3,25 millions d’euros a été dégagé pour ces projets, notamment pour la rémunération des prestataires de soins.

Infos pratiques

Les acteurs des soins de santé ont jusqu’au 30 septembre 2016 inclus pour introduire leurs projets pilotes à l’adresse mail mobilehealth@inami.fgov.be. Les projets débuteront début 2017 au plus tard et se dérouleront pendant six mois. Toutes les informations concernant l’appel à projet sont disponibles ici.

Pour rappel, les projets pilotes devront de préférence porter sur l’un des cinq domaines suivants : les soins du diabète, les soins de santé mentale, les soins d’AVC aigus, les soins cardiovasculaires ou les soins pour les patients souffrant de douleur chronique.

De plus, les propositions devront répondre aux critères suivants :

- Il doit y avoir des garanties suffisantes en matière de vie privée et de protection des données.
- Les applications mobiles et les dispositifs médicaux doivent être intégrés à d’autres services d’e-Santé. Par exemple, si une application enregistre la fréquence cardiaque et la tension artérielle d’un patient chronique, ces données doivent alors être rapidement échangées dans le dossier patient électronique de ce patient.
- Si un dispositif médical est utilisé dans le projet, ce dispositif doit alors posséder le label européen CE.
- L’application numérique (par exemple, une application qui déduit de vos valeurs sanguines que vous avez du diabète) doit être scientifiquement fondée.

Un site web flambant neuf

En plus des appels à projets, un nouveau site web concernant l’e-santé a vu le jour. Il s’adresse aux patients, mais aussi aux prestataires de soins et reprend toutes les informations relatives à l’e-santé en Belgique.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.