Des coachs pour remettre les malades au travail

Des coachs pour remettre les malades au travail

L’INAMI a lancé sa première formation de coachs pour accompagner la remise au travail des personnes malades. Plusieurs professions du secteur psycho-médico-social peuvent entrer en action dans le cadre de cette accompagnement.

Selon les derniers chiffres disponibles, la Belgique comptait 432 812 personnes en incapacité de travail primaire, c’est-à-dire durant la première année de maladie, en 2014. Les discussions sur la remise au travail des malades sont à l’agenda de l’actuel gouvernement. L’INAMI semble avoir pris le train en marche, en proposant de former des coachs au disability management, des professionnels qui épauleront la remise au travail des personnes malades. Certaines d’entre elles étant en effet jugées capable d’exercer une forme d’activité professionnelle, ne serait-ce qu’à temps partiel ou lors des moments de répit qui surviennent parfois, dans le cadre d’une maladie chronique par exemple.

Une formation reconnue internationalement

Cette formation en disability management (gestion de malade, si l’on traduit littéralement) est calquée sur le modèle développé par l’institut canadien NIDMAR, qui bénéficie d’une reconnaissance internationale, comme base de qualité d’un trajet de réinsertion réussi. Ce coaching vise à réinsérer professionnellement les personnes en incapacité de travail, via un accompagnement adéquat et un environnement de travail adapté. Il s’agit donc d’une formation qui permet de soutenir les acteurs de terrain dans le soutien de qualité et spécifique qu’ils peuvent proposer. Plusieurs matières sont abordées durant la formation, notamment les aspects médicaux, sociaux, légaux et juridiques de la réinsertion sur le marché de l’emploi. Un examen est organisé en fin de parcours, garantissant les aptitudes requises qui correspondent aux normes professionnelles internationales du disability management.

Approche multidisciplinaire

La première formation proposée par l’INAMI a été lancée il y a une quinzaine de jour en Belgique. Plusieurs organisations nationales provenant de différentes disciplines (médecine, ergothérapie, ergonomie, psychologie, assistants sociaux) collaborent à cette formation. Le projet-pilote ayant d’ailleurs rencontré un beau succès auprès d’une soixantaine de professionnels qui l’ont suivi. Prochaine séance prévue en 2017, avec ouverture des inscriptions sur le site de l’INAMI, le 1er mai prochain.

Sandra Evrard



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.