Des Contrats de Gestion coordonnés pour Bruxelles

Des Contrats de Gestion coordonnés pour Bruxelles

Le vendredi 30 juin, les membres des Comités de gestion d’Actiris et Bruxelles Formation et le Ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle ont signé de nouveaux contrats de gestion pour 5 ans.

Fin mai, Bruxelles comptait 91.448 chercheurs d’emploi, soit un taux de chômage de 16,4%. Quant au chômage des jeunes, il atteint un taux de 22,4%, soit 8.853 jeunes chercheurs d’emploi. Des chiffres plus qu’alarmants, même si le taux de chômage en Région bruxelloise a tendance à baisser. Afin d’aider les Bruxellois, Didier Gosuin, Actiris et Bruxelles Formation ont décidé de s’unir pour l’emploi. Deux nouveaux contrats de gestion d’une durée de 5 ans ont dès lors été signés, afin que les différentes structures puissent partager les mêmes objectifs.

Une vision commune

Face à l’ampleur du défi, le gouvernement bruxellois devait doter ses bras armés, Actiris et Bruxelles Formation, de lignes stratégiques claires et ambitieuses. Plus encore, il est nécessaire que ces deux acteurs partagent une vision commune pour augmenter le nombre de Bruxellois à l’emploi. Pour la 1re fois depuis la création de la Région bruxelloise, Actiris et Bruxelles Formation sont dotés des contrats de gestion synchronisés avec une partie commune. Et ce, pour mener une politique d’emploi efficace, liée aux mesures mises en place pour la formation des chercheurs d’emploi.

Des objectifs partagés

Aujourd’hui, ces 2 nouveaux contrats de gestion concrétisent ce rapprochement structurel : des temporalités identiques, des actions prioritaires communes, des définitions communes ou encore des indicateurs à responsabilité partagée. Parmi les actions communes, citons :

- Mettre en place l’Observatoire bruxellois de l’emploi et de la formation pour mieux comprendre le marché de l’emploi bruxellois et ses besoins.
- Améliorer l’information, le conseil, l’orientation du chercheur d’emploi grâce à de nouveaux services comme la Cité des métiers.
- Veiller à ce que les conditions d’accès aux formations correspondent au profil des chercheurs d’emploi bruxellois. Cela passera par l’augmentation des formations de base ou des cours de remise à niveau.
- Augmenter le nombre de chercheurs d’emploi accompagnés par Actiris dans les formations dispensées par Bruxelles Formation ou l’un de ses partenaires
- Faciliter la mise à l’emploi des stagiaires à l’issue de leur formation, grâce à des services spécialisés d’Actiris, par exemple Link.
- Développer des partenariats conjoints et cohérents avec l’enseignement.

Afin d’évaluer l’impact de ces mesures, Actiris et Bruxelles Formation disposent désormais d’indicateurs communs à responsabilité partagée tels que le taux de sortie vers l’emploi à l’issue des formations professionnalisantes ou encore la durabilité de l’insertion dans l’emploi des anciens stagiaires.

[A Lire]
- La politique d’activation de la recherche d’emploi est un échec
- Saint Gilles, un pacte local pour l’emploi vient d’être signé



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.