Des migrants mal accueillis en Belgique selon l'OCDE

Des migrants mal accueillis en Belgique selon l'OCDE

Selon une récente étude, le taux d’emploi des étrangers en Belgique est un des plus bas. La situation ne fait qu’empirer suite à de multiples causes, dont une école inégalitaire, rapporte le journal Le Soir ce lundi.

Le rapport de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) dépeint une situation problématique : les migrants seraient de moins en moins bien accueillis en Belgique.

Un taux d’emploi très bas

Le rapport, remis la semaine précédente aux ministres et administrations concernées, explique que "Si l’on effectue une comparaison internationale, le taux d’emploi des immigrants en Belgique est parmi les plus bas et l’écart par rapport aux personnes nées dans le pays est l’un des plus larges". De plus, l’OCDE préconiserait bientôt des recommandations, dont une lutte contre la ségrégation dans les écoles ainsi que la planification d’objectifs chiffrés d’embauche d’étrangers.

Une différence en fonction du pays d’origine

En fonction de leur nationalité, les étrangers éprouveraient plus ou moins de difficulté à trouver un emploi, ce cas est notamment valable pour les étrangers extra européens. "Le niveau d’emploi des étrangers de l’Union européenne est globalement comparable à celui des personnes nées en Belgique. Mais la performance sur le marché du travail des étrangers hors UE est nettement pire, avec un chômage élevé, et, parmi les femmes, une inactivité importante", explique le rapport de l’OCDE.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.