Des subsides pour un projet social original

Des subsides pour un projet social original

Depuis plusieurs années, le CPAS de Charleroi accorde des subsides aux associations ou aux citoyens qui ont envie de développer un projet social original. Cette année, 15 projets ont été sélectionnés et seront soutenus.

Deuxième métropole du pays, Charleroi doit, à l’image de Bruxelles, faire face à une population de plus en plus variée. Avec parfois les inconvénients que cela peut engendrer, même si certaines initiatives se mettent en place. Pour renforcer la cohésion sociale, le CPAS de la ville de Charleroi soutient depuis quelques années des projets innovants et originaux portés par des citoyens ou des associations et qui visent principalement à lutter contre la précarité et l’isolement. Cette année encore, 15 projets recevront des subsides de la part de la ville.

Focus sur la précarité et l’isolement

Le montant maximum des subsides reçus par les associations atteint les 2500 euros. En général, les projets tournent principalement autour de l’isolement et de la précarité, ce qui donne l’opportunité aux pouvoirs publics de s’investir également en collaborant avec la sphère associative. Les projets émanent soit d’associations, soit de citoyens qui ont à cœur de voir leur environnement bouger et qui souhaitent venir en aide aux personnes.

Eric Massin, président du CPAS de Charleroi, explique à la RTBF, « Il y a une véritable richesse à Charleroi. Une richesse de collaboration, d’imagination et d’innovation qui font qu’on essaie de prendre conscience des problèmes, d’essayer d’y apporter des solutions et des solutions qui, après ça, se traduisent vraiment par des effets réels sur le terrain. Et ça c’est aussi le rôle du CPAS. »

Divers projets

Parmi les projets sélectionnés cette année, celui d’une boulangerie mobile, imaginé par l’ASBL Circomédie, dont l’objectif est de sillonner les quartiers tout en faisant la promotion de l’alimentation saine et de responsabiliser les personnes à leur consommation. Dans le quartier de Jumet Hamendes, plusieurs activités socio-culturelles et artistiques trouveront leur place au Château Mondron avec comme fil rouge le rapprochement entre les habitants.

A Marchienne, le projet du centre scolaire des Etoiles, nommé « La fête du jeu de cartes Yeah », visera à « mettre à l’honneur les jeux de société et notre but est de renouer des liens entre les adultes et les enfants à travers le jeu. Chaque classe va créer son jeu en grandeur nature, va le mettre à disposition le jour de la fête de quartier et enfants et adultes pourront venir profiter de ce moment pour recréer du lien justement », comme le précise la responsable Aicha Tufek.

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.