Directives pour une non adhésion à la convention des kinés

Directives pour une non adhésion à la convention des kinés

Lundi 27 février, le Comité de l’assurance INAMI a enfin pu adopter une nouvelle convention tarifaire pour les kinésithérapeutes. Mais Axxon, l’unique association professionnelle belge des kinésithérapeutes, n’en est toujours pas satisfaite. Pour la contrer, elle vient de lancer son action de "déconvention en toute sécurité". Voici ses directives pratiques pour y participer.

Chères consoeurs, Chers confrères,

Vous recevrez dans les jours à venir une proposition de Convention M17 de la part du Comité de l’assurance. Nous tenons à souligner que ce texte n’a pas été signé par Axxon et qu’il s’agit donc d’un accord NON négocié, qui ne reprend AUCUNE des exigences d’Axxon.

C’est pour cette raison que nous vous demandons de ne pas adhérer à cette proposition de Convention et de participer à notre action de NON-ADHÉSION EN TOUTE SÉCURITÉ.

Pour que cette proposition soit rejetée, il est nécessaire que 41% des praticiens bénéficiant du droit de vote, soit 9.160 kinésithérapeutes sur les 22.342 qui disposent d’un profil INAMI, signalent leur NON-ADHÉSION.

Si nous parvenons à réunir 41% de déclarations de non-adhésion, un huissier pourra, une semaine avant la fin du délai prévu, remettre ces formulaires à l’INAMI.

Si nous ne parvenons pas à réunir 41% de refus, les déclarations seront détruites (voir "Déclaration sur l’honneur") et tout le monde en sera informé. Le cas échéant, ceci vous laissera encore la possibilité de vous déconventionner à titre individuel par lettre recommandée à l’INAMI.

Nous demandons à chacun, y compris aux personnes qui étaient déjà déconventionnées en 2015-2016, de compléter la déclaration de DÉCONVENTIONNEMENT en toute sécurité et de nous l’envoyer par la poste.

Comment procéder ?

1. Imprimez la DÉCLARATION DE NON-ADHÉSION

2. Datez et signez la DÉCLARATION DE NON-ADHÉSION

3. Faites-nous parvenir votre DÉCLARATION DE NON-ADHÉSION AVANT LE 17/03 : BP11 - Rue Saint-Lambert 139 - 1200 Woluwé-Saint-Lambert

4. Afin de limiter la marge d’erreur dans les comptages (plus de 41%), nous vous demandons de compléter ce formulaire électronique ("Cadastre dynamique : première étape").

5. Veuillez ne renvoyer qu’une seule DÉCLARATION DE NON-ADHÉSION par personne !

Axxon réclame :

- Une revalorisation du budget de la kinésithérapie avec une indexation complète (2,5%) et des moyens financiers supplémentaires pour rendre enfin possible un honoraire conforme au niveau du marché ;
- Une indemnité de déplacement équitable pour toutes les visites à domicile ;

- La levée de la discrimination au niveau du remboursement suivant que le patient consulte un kinésithérapeute conventionné ou non conventionné ;

- Un déploiement accéléré, à brève échéance (01/01/2018), des applications numériques nécessaires pour réduire radicalement la surcharge administrative des kinésithérapeutes sur le terrain.

La solidarité progresse entre tous les kinésithérapeutes. C’est MAINTENANT ou JAMAIS !

La revalorisation de la kinésithérapie – ce métier que vous exercez en tant qu’indépendant ou que salarié dans un hôpital, un centre de revalidation ou une maison de repos – est pour votre association professionnelle une condition sine qua non pour la reprise des négociations dans le futur, après rejet de la Convention M17.

UNISSONS NOS FORCES pour revaloriser NOTRE kinésithérapie !

[À lire]

- Les kinésithérapeutes dénoncent la méthode "De Block"
- L’Union des Kinésithérapeutes de Belgique lance une pétition
- Les kinés francophones sont représentés à l’Inami !
- L’UKB appelle à la déconvention
- Kinésithérapie : le projet de convention rejeté
- Toujours pas de convention pour les kinés
- Enfin une convention pour les kinés !



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.