Dispositif hivernal pour sans-abris : "il reste des places !"

Dispositif hivernal pour sans-abris  :

Face à la chute des températures, les ministres de l’Action sociale, Céline Fremault et Pascal Smet tiennent à rappeler que le dispositif hivernal bruxellois propose, grâce à un monitoring quotidien, des places en suffisance pour accueillir les sans-abri tout au long de l’hiver.

Ce lundi soir, 220 places étaient encore disponibles sur un total de 1350 places. Les maraudes ont également été renforcées pour une vigilance accrue. Les 1030 places du dispositif hivernal bruxellois s’ajoutent aux 320 places ouvertes toute l’année (Samu Social rue du Petit Rempart, Samusocial pour familles à WSL, Samusocial Medihalte, Pierre d’angle et Centre Ariane).

Lancement du Plan Hivernal 2016-2017 à Bruxelles

Le Plan Hivernal à Bruxelles à son comble

S’adapter aux besoins

Ces 1030 places supplémentaires ont été ouvertes par étapes successives pour s’adapter aux besoins et éviter aussi bien des refus d’hébergement que des dortoirs vides. On retrouve notamment 350 places Rue Royale, 150 places au Boulevard Poincarré, 100 places supplémentaires depuis le 23 décembre pour les familles à Forest, mais aussi les 300 places pour adultes isolés dans un centre financé par le Fédéral.

Plus de centres de jour

A côté des places ouvertes la nuit, les ministres de l’Action sociale ont souhaité un renforcement de la capacité d’accueil des centres de jour (dispositif ‘hiver 86.400’ du nombre de secondes qui composent une journée). Les maraudes ont également été amplifiées. Outre les équipes de jour, 2 à 3 équipes de maraudes tournent chaque soir dans les quartiers entre 17h et 2h du matin, et une équipe de 2h à 6h du matin.

Monitoring précis

"Grâce à un monitoring précis, nous sommes tenus au courant quotidiennement de l’évolution du nombre de places occupées. Le plan hiver est prévu pour qu’il n’y ait pas de saturation et de refus. L’augmentation des places pendant l’hiver est certainement le dispositif qui attire davantage l’attention du public de par son ampleur et parce qu’ il rappelle à quel point la problématique du sans-abrisme touche notre Région. Il ne doit néanmoins pas occulter l’importance des autres services de lutte contre le sans-abrisme, services davantage orientés vers l’accompagnement social et l’accès au logement (Housing First)", a expliqué Céline Fremault.

"Il reste des places !"

"Avec ces températures extrêmes, la Région met tout en place pour éviter que des personnes passent la nuit dehors. Tout en continuant son travail d’accrochage. Monté en puissance au fil des semaines, le plan hiver fonctionne aujourd’hui à pleine capacité. Il reste des places. Je ne peux dès lors qu’encourager les plus réticents à prendre le chemin des accueils de nuit gérés par le Samu où tout est prévu pour les accueillir dans les meilleures conditions. Je remercie l’ensemble des travailleurs du secteur qui jour et nuit sont aux côtés de ceux qui en ont besoin ", a ajouté Pascal Smet.

Numéro gratuit

Les ministres tiennent à rappeler qu’un numéro gratuit est mis en place pour permettre au public de signaler la présence d’une personne en détresse dans la rue et qui ne disposerait pas encore d’un hébergement d’urgence par cette période de grand froid : 0800.99.340



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.