Du nouveau pour les logements sociaux bruxellois

Du nouveau pour les logements sociaux bruxellois

Le projet de financement pour la rénovation des logements sociaux bruxellois a été validé par le gouvernement de Bruxelles-Capitale, pour la période 2018-2021.

Après l’ouverture d’un nouveau parc de logements sociaux à St Josse Ten Noode, la ministre du logement bruxellois, Céline Frémault, présente le nouveau plan de financement quadriennal 2018-2021 de rénovation des logements sociaux de la capitale. Dans la continuité de ce qui a été fait les années précédentes, l’accent sera mis sur différentes thématiques essentielles à l’amélioration des conditions de vie des bénéficiaires de ces logements, notamment sur un raccourcissement des délais de mise en œuvre par une anticipation dans la préparation des dossiers. Ces mesures vont, à terme, permettre de proposer plus de logements sociaux.

Un bon bilan

Les trois derniers programmes se sont révélés fructueux en s’axant sur la rénovation des logements inoccupés par non-conformité au Code du logement, et ont permis à plusieurs familles bruxelloises de disposer d’un logement social adéquat. Selon Céline Fremault, 2.754 logements ont ainsi été rénovés depuis 2002, dont 365 dans le cadre du programme 2014-2017.

De nouveaux objectifs pour 2018-2021

Pour ce nouveau plan de rénovation, la Région bruxelloise cherche à atteindre plusieurs objectifs. Tout d’abord elle souhaite garantir la sécurité des logements tout en favorisant leur salubrité et la mise en conformité sur le plan des équipements requis dans les logements. De plus, l’accent sera mis sur la lutte et la prévention des inoccupés ainsi que sur la performance énergétique des logements afin d’effectuer une économie non négligeable sur la facture énergétique des locataires.

Une enveloppe généreuse

Le gouvernement a décidé de réserver une nouvelle enveloppe d’un montant de 300 millions d’euros concernant la rénovation et la mise en conformité des habitats, afin de renforcer la sécurité des logements et donc assurer celle des locataires. Cette politique de rénovation va permettre aux locataires de disposer d’une meilleure qualité de vie. De plus, une enveloppe budgétaire de 300 millions d’euros sera déjà engagée par la Région pour les deux premières années. Elle sera répartie de la manière suivante : 80% pour les travaux de rénovation, 15% pour le droit de tirage, 4% aux projets urgents et 1% au « 101ème% culturel ».

Un raccourcissement des délais

Enfin, dans le but d’encourager les Sociétés Immobilières de Service Public (SISP) à respecter leur planning, la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB) va mettre en place un système de sanction visant à les responsabiliser sans pénaliser le locataire.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.