En Wallonie, les chômeurs seront contrôlés par le Forem

En Wallonie, les chômeurs seront contrôlés par le Forem

Au 1er janvier, le Forem a reçu de nouvelles compétences, dans le cadre de la 6e réforme de l’état. En ligne de mire : le contrôle des chômeurs !

La valse des transferts de compétences continue en ce début 2016. Du côté du monde de l’emploi, notamment. Les Régions sont désormais compétentes pour une série de nouvelles mesures, parmi lesquelles le contrôle des chômeurs, alors que jusqu’à présent, le Forem était uniquement en charge de l’accompagnement des demandeurs d’emplois. A Bruxelles, en revanche, l’Onem poursuit provisoirement le contrôle de leur disponibilité sur le marché du travail.

Plus de cohérence ?

Ce transfert touche aussi le personnel : quelques 459 travailleurs de l’Onem étant désormais transférés, eux aussi, au Forem. Ce que certains estiment positif, puisque l’on notait dans le passé un manque criant de contacts et de coordination entre les deux institutions. Cette fusion pourrait amener une meilleure cohérence et plus de communication entre les équipes d’accompagnement et celles de contrôle.

Former, accompagner

Les aides à la formation, à l’embauche et à l’emploi font aussi partie du paquet de transfert de compétences. L’occasion également pour le Forem de rappeler sa mission principale : apporter un soutien à l’insertion des demandeurs d’emplois sur le marché du travail, via un accompagnement personnalisé. C’est la fameuse “activation” des chômeurs. Les formations faisant partie intégrante de cette démarche. En 2014, 41 522 demandeurs d’emplois, 33 735 travailleurs et 47 886 enseignants et étudiants avaient été formés dans les Centres de compétences, en relation avec le Forem.

Des millions également transférés

Les agences locales pour l’emploi (ALE) tombent également sous la compétence du Forem, avec un transfert de 240 travailleurs, de même que la délivrance des cartes Activa et Activa Start (premier emploi), en Wallonie. Les institutions régionales devenant également responsables de la gestion et du paiement du bonus de stage et de démarrage. Quant au nerf de la guerre : le transfert financier, 585 millions d’euros pour les missions et 23 millions pour la gestion, sont passés de l’Onem au Forem. En gros, ce sont près de 20% des activités de l’Onem qui sont régionalisées.

Sandra Evrard



Commentaires - 1 message
  • Oui et le hic c'est que vu qu'aucun référent n'est communiqué pour obtenir le C63 ALE...je désespère d'obtenir le fameux sésame pour enfin commencer à travailler dans une école.
    Ni l'onem, ni le forem ne peu me renseigner

    Nellynoel lundi 18 janvier 2016 10:47

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.