Espace P : exit le sursis !

Espace P : exit le sursis !

L’association Espace P vient de vivre des heures chaudes ! En cause : des subsides attendus, qui ne venaient pas…. La mobilisation les a sortis du sursis !

Preuve s’il en fallait de l’extrême fragilité financière de nombreuses associations, certaines mettent parfois la clé sous le paillasson en quelques jours à peine, faute de recevoir leurs subsides dans les temps impartis. C’est ce qui a risqué d’arriver à Espace p, une asbl qui milite pour une approche plus juste des métiers du sexe. Active dans le milieu de la prostitution depuis 26 ans, elle se déploie en six antennes qui développent une action sociale et un programme de promotion de la santé, de dépistage et de vaccination, en région bruxelloise et en région wallonne. Au final, ce sont ainsi quelque 1700 prostituées qui sont visitées par an.

Viralité des réseaux sociaux

Faute d’avoir reçu les subsides wallons, pourtant accordés par la Région, Espace P risquait de fermer ses portes dès le mois d’octobre. Le solde en retard étant de 62 240,49 € pour 2014, de même que la première tranche 2015 du subside Action sociale wallon, avec 171 195,99 € attendus. Une conférence de presse avait été annoncée pour ce jeudi 17 septembre à 11h, devant le cabinet du Ministre Prevot. Mais c’était sans compter sur la viralité des réseaux sociaux et le soutien des sympathisants à leurs actions de dépistage et de vaccination, qui risquaient d’être interrompues, faute de moyens pour les poursuivre.

Pas assez politisé ?

Mercredi en fin de journée, Espace P a finalement reçu la confirmation du cabinet Prevot que les subsides en question seraient bien versés dans les 10 jours ! Sur sa page Facebook, l’association exprime ses remerciements et quelques griefs ? « Nous tenons à remercier toutes les personnes qui nous ont exprimé leur soutien ainsi que les petites mains qui, dans et hors de l’équipe, s’étaient déjà mises à l’œuvre pour préparer une mise sous pression de nos pouvoirs subsidiant. Encore une fois, notre absence de coloration politique nous expose parfois aux aléas de l’administration, mais elle est avant tout le garant de notre liberté d’action... et de contestation », peut-on y lire.

Lire aussi : Une stratégie transversale contre la hausse constante de la prostitution



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.