Etendre la durée des soins palliatifs

Etendre la durée des soins palliatifs

Une nouvelle proposition de loi vise à étendre la durée des soins palliatifs

La Commission de la Santé de la Chambre a approuvé une proposition de loi qui vise à étendre la durée des soins palliatifs, ne les limitant plus à la fin de vie d’un patient. Actuellement, les soins palliatifs sont donnés lorsque les soins curatifs n’ont plus d’effets sur le patient. Ce dernier entre dans une unité palliative relativement tard, environ trois à quatre semaines avant le décès.

Des soins en amont

La proposition de loi vise à étendre les soins palliatifs à un patient souffrant d’une maladie grave et évolutive au stade avancé ou terminal, qui met en péril le pronostic vital, quelle que soit son espérance de vie. Dans cette optique, le médecin traitant parle des soins palliatifs à un stade précoce, quand le traitement curatif est encore en cours. Petite précision du texte : tous les patients chroniques ne pourront être considérés comme patients de soins palliatifs.

La pluridisciplinarité au centre

Comme le docteur Dominique Bouckenaere l’expliquait, il est capital que les équipes d’accompagnement multidisciplinaire soient renforcées. La proposition de loi met également l’accent sur une approche pluridisciplinaire des soins palliatifs. Les soins combinent un accompagnement psychique, social, moral pour le patient, mais aussi pour ses proches.

Une demande qui date

En 2014, la Fédération wallonne des soins palliatifs adressait un mémorandum au gouvernement et demandait une meilleure définition du patient bénéficiaire et elle proposait de renforcer les équipes pluridisciplinaires, suite à la 6ème réforme de l’Etat et au transfert des compétences.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.