Excision : Google désapprouve à son tour la vidéo de Plan Belgique

Excision : Google désapprouve à son tour la vidéo de Plan Belgique

Grâce à la pression médiatique, Facebook a finalement autorisé la promotion de la vidéo polémique de Plan Belgique sur l’excision. C’est maintenant au tour de Google de ne pas autoriser sa promotion sur sa plateforme YouTube.

Pour marquer la journée internationale de la tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines, Plan Belgique, une ONG qui lutte pour les droits des enfants, a diffusé une vidéo de sensibilisation contre l’excision. Facebook a d’abord refusé de la promouvoir, jugeant son contenu "non conforme" à la politique publicitaire du réseau social. À cause d’une pression médiatique importante, il a fini par revenir sur sa décision. C’est maintenant au tour de Google de ne pas accepter la promotion du film de sensibilisation sur sa plateforme YouTube.

"Contenu pour adultes"

Google estime, tout comme Facebook, que la vidéo de Plan Belgique comporte du "contenu pour adultes". Elle ne serait donc pas compatible avec la politique publicitaire du site. Contrairement au réseau social qui n’avait bloqué que la vidéo francophone, Youtube interdit sa promotion dans les 2 langues nationales. Sur son site, Plan Belgique indique que son film de sensibilisation contre l’excision est peut-être "choquant, mais certainement pas provoquant et pour adulte". L’ONG "ne comprend pas comment une telle décision a pu être prise" et estime que "les décideurs politiques ainsi que le grand public devraient savoir que l’excision se pratique encore aujourd’hui et quelles sont les conséquences pour les filles et femmes excisées."

Actions de Plan Belgique

Plan Belgique est une ONG indépendante active dans plus de 70 pays vulnérables. Depuis 1983, elle lutte contre la pauvreté infantile, l’injustice et les inégalités. En Belgique, l’organisation tente de sensibiliser le grand public et récolte des fonds. Elle met également les droits de l’enfant au cœur de l’agenda des écoles, des médias et des poliques.

Pour marquer les esprits et combattre les mutilations génitales féminines au travers d’une vidéo de sensibilisation, Plan Belgique s’est associé à l’origamiste néerlandaise Mandy Smith. L’artiste a ainsi travaillé le papier pour "montrer la diversité des formes que revêt l’organe génital féminin et lutte ainsi contre les mutilations qui lui sont imposées pour des raisons esthétiques, sociales ou culturelles."



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.