Fête de Noël : l'opération Boîtes à KDO fait 750 heureux parmi des jeunes en difficulté

Fête de Noël : l'opération Boîtes à KDO fait 750 heureux parmi des jeunes en difficulté

En cette période de fêtes, l’Opération Boîtes à KDO a redonné le sourire à 750 jeunes en difficulté. Cette année, une attention toute particulière était adressée à 50 jeunes mineurs étrangers non accompagnés.

Lancée par la Fabrique de Soi (service de Laïcité Brabant wallon à Tubize), l’opération Boîtes à KDO mobilise chaque année des familles, des écoles, des associations, des commerçants et des artistes qui viennent en aide à des enfants en institution âgés de 3 à 18 ans.

Les mineurs non accompagnés à l’honneur cette année

Depuis 2009, l’opération Boîtes à KDO est un événement solidaire de distribution de cadeaux à destination des enfants et adolescents. Pour cette édition, 16 institutions, des enfants détenus de la prison de Nivelles et deux maisons maternelles de Fedasil Jodoigne ont été visés. Les jeunes mineurs étrangers non accompagnés (MENA) de Fedasil Jodoigne qui ont bénéficié d’une boite pleine de surprises étaient au nombre de 50.

Un concept simple

L’opération Boites à KDO invite à transformer des boîtes à chaussures vides en boîtes à présents sympas. Les emballages récoltés sont ensuite offerts, au moment des fêtes de fin d’année, à des enfants ou adolescents placés en institution. En plus des adultes, les organisateurs souhaitent particulièrement impliquer les enfants et les adolescents à la réalisation de ces coffrets cadeaux. Et les motiver à prendre part activement à cette opération. L’essentiel est de proposer un contenu généreux , diversifié, ludique et de qualité. Le tout est vérifié, parfois complété par les organisateurs, avant d’être emballé par les initiateurs et les bénévoles et livré aux institutions citées ci-dessus.

De nombreux heureux

L’opération a eu son succès, les organisateurs ayant reçu de nombreux remerciements et félicitations. « Cette année encore, les cadeaux ont donné une grande joie à nos jeunes. Des “waouh, super, génial” ont fusé. Chacun a reçu sa boîte. Le contenu a amené de l’apaisement le soir de cette petite fête qui provoque habituellement chez certains de l’angoisse et de la colère », explique la directrice d’une des seize institutions bénéficiaires. L’opération Boîtes à KDO fait maintenant partie des habitudes de fin d’année, tant pour les participants que pour les bénéficiaires. Une chose est certaine, il y a des bénéficiaires aux parcours différents mais qui témoignent souvent d’un même sentiment de souffrances, de fragilité et d’abandon.

N’hésitez pas à participer, commenter et réagir sur nos réseaux sociaux ou Forum.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.