Financement des soins de santé et de l’aide aux personnes : les ASBL hors du coup

Financement des soins de santé et de l'aide aux personnes : les ASBL hors du coup

Suite au transfert de compétences de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la COCOF a annoncé son intention de revoir sa politique de subventionnement afin de mettre davantage le patient au centre du processus et réduire au maximum le nombre d’intermédiaires. Au détriment des associations...

En prévision des discussions budgétaires relatives à l’exercice 2017, la COCOF a annoncé son intention de supprimer l’ensemble des subsides octroyés aux associations.

À l’instar du système en vigueur en Flandre, l’aide financière sera directement versée aux personnes devant bénéficier de prestations de soins.

Autrement dit, les patients « achèteront » à l’avenir les soins dont ils ont besoin en choisissant directement les prestataires.

Les autorités publiques entendent ainsi faire d’une pierre deux coups. Elles pourront ainsi plus facilement évaluer les prestataires de soin, notamment au regard de leur nombre de patients et de leur « chiffre d’affaires ». Ces critères pourraient à terme entrer en ligne de compte pour l’agrément.

Une plateforme de suivi et d’évaluation

Pour pouvoir bénéficier de ces aides, les patients devront s’inscrire et se créer un profil sur une plateforme web dédiée, sur laquelle ils pourront gérer leur dossier, suivre leur demande, mais aussi trouver des prestataires et les évaluer via un système de notation et de commentaires.

Pour en savoir plus, rendez-vous dans dans la rubrique « Bien-être et santé » du site du service public francophone bruxellois.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.