FWB : renforcement du soutien aux victimes de violences sexuelles

FWB : renforcement du soutien aux victimes de violences sexuelles

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles renforce le soutien aux victimes de violences sexuelles. Première étape du processus : instaurer la gratuité de la ligne téléphonique de l’asbl SOS Viol.

Un budget total de 95.000 euros a été débloqué pour mettre en place diverses actions, dont l’instauration de la gratuité de la ligne téléphonique de l’asbl SOS Viol et l’engagement de personnel supplémentaire pour renforcer l’assistance en ligne. La ligne d’écoute gratuite devrait être opérationnelle d’ici fin 2016. Le lancement d’une campagne de sensibilisation pour que les femmes abusées ne se murent pas dans le silence et effectuent les démarches légales le plus rapidement possible est également en préparation.

Des chiffres alarmants

Selon l’asbl SOS viol, 8 plaintes pour viol sont déposées chaque jour en Belgique. Ces chiffres ne sont pourtant pas représentatifs de la réalité, puisque dans la majorité des cas, les victimes n’osent pas faire appel à l’aide. "C’est pourquoi nous désirons renforcer les acteurs de terrain afin de mieux soutenir les victimes mais aussi pour les encourager à signaler les violences qu’elles subissent. L’asbl SOS viol travaillera étroitement avec les services d’aide aux victimes situés dans les arrondissements judiciaires, en Wallonie et à Bruxelles. Cette collaboration permettra de mettre en place des relais spécifiques de prise en charge ", explique le Ministre des Maisons de justice, Rachid Madrane.

L’asbl SOS viol

L’asbl SOS viol assure un accueil et un suivi à toute personne concernée par la problématique des agressions sexuelles. Elle met à disposition :
- Une écoute téléphonique dans l’anonymat aux personnes victimes, mais également à l’entourage de celles-ci. Les professionnels ont également la possibilité de s’y adresser.
- Un soutien psychologique sous forme d’entretiens individuels.
- Une information juridique au sujet de la plainte, de la procédure judiciaire, de la loi.
- Un accompagnement social dans les administrations et les services sociaux, la Police et le Parquet.

En 2008, l’ASBL obtient une plus grande reconnaissance du monde politique puisqu’elle fait aujourd’hui partie du décret d’aide aux victimes. Ce qui donne une marge de manœuvre plus importante au service.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.