Garde d'enfants atteints de handicap : enfin une formation spécialisée

Garde d'enfants atteints de handicap: enfin une formation spécialisée

La Ligue des Familles vient d’obtenir un subside de 10 000 euros de la part du Gouvernement bruxellois afin de former des baby-sitters à la garde d’enfants souffrant de handicap.

Céline Fremault (cdH), ministre bruxelloise de l’Aide aux personnes handicapées, est décidément sur tous les fronts. Alors que la Cocof a adopté ce jeudi son arrêté prévoyant 2 millions d’euros de subsides annuels supplémentaires alloués aux aides individuelles des personnes handicapées, Céline Fremault a fait d’une pierre deux coups en octroyant 10 000 euros à la Ligue des Familles. Un soutien depuis longtemps attendu pour la mise en place d’un service de garde d’enfants spécialisé dans la prise en charge du handicap.

Enfin un baby-sitting spécialisé !

L’action de la Ligue des Familles met depuis longtemps déjà à la disposition des parents des services de garde d’enfants, tout en se chargeant de former et de rémunérer les baby-sitters. Sous peu, grâce à la collaboration du Gouvernement bruxellois, un service spécialisé dédié aux enfants atteints de handicap va enfin voir le jour ! Pour Céline Fremault, « L’ambition est d’offrir aux parents une solution de répit de qualité qui les soulage le temps d’une journée, d’une soirée ou d’une activité », peut-on lire dans les colonnes de La Gazette. C’est la bonne nouvelle tant attendue par les parents, qui réclamaient depuis longtemps une spécialisation en matière de handicap pour les professionnels du secteur.

Des nouvelles formations voient le jour

Pour proposer un service de baby-sitting spécialisé, il faut bien sûr former les baby-sitters. Pour 2015, le projet de la Ligue des Familles a d’ores et déjà prévu la formation de 25 baby-sitters en région bruxelloise. Le programme devrait s’étaler sur 3 jours et permettre aux personnes formées d’apprendre directement auprès des acteurs du secteur. Ensuite, les baby-sitters seront envoyées pour une demi-journée auprès des familles, afin d’établir les premiers liens avec les parents et les enfants. Ce sont notamment ces prestations de familiarisation qui seront financées par le subside de la Cocof. On peut espérer à long-terme une généralisation de ces formations pour l’ensemble du secteur. D’autant plus que les acteurs de terrain ne sont pas les derniers à réclamer ces nouvelles possibilités d’orientation professionnelle.



Commentaires - 2 messages
  • pourquoi ne pas engager des éducateurs (qui sont déjà formé)? plutot que formé d'autres personnes
    c'est encore crée un trou beant dans les emplois proposés

    dansta vendredi 8 mai 2015 15:37
  • Je suis pour ce type de formations et 25 personnes sur toute la région de Bruxelles-Capitale, c'est très peu. Il faudrait une formation qualifiante accessible à tous, telles les formations de promotion sociale. Il est entendu que les éducateurs spécialisés sont "formés", mais ils ne sont pas formés pour travailler chez l'habitant où des situations sont parfois intenables pour les parents et leurs proches qui n'en peuvent plus. Le droit au répit des aidants (parents, proches) des personnes handicapées devrait être inscrit dans la loi comme c'est le cas en France.
    Et cela devrait être gratuit.

    Chantalcl jeudi 14 mai 2015 16:47

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.