GIBBIS : fusion importante dans le secteur privé des soins de santé

GIBBIS : fusion importante dans le secteur privé des soins de santé

La Fédération des hôpitaux privés de Belgique (FHPB) et la Coordination bruxelloise d’institutions sociales et de santé (CBI) viennent de fusionner. Elles sont désormais réunies au sein du GIBBIS (Gezondheidinstellingen Brussel Bruxelles Institutions de Santé).

La FHPB et la CBI ont acté mercredi dernier leur fusion sous un nouveau nom : GIBBIS. Cette toute nouvelle fédération regroupe 44 institutions bruxelloises ; toutes des ASBL actives dans de multiples secteurs des soins de santé comme les hôpitaux, les maisons de repos ou les centres de santé mentale.

Interlocuteur de référence

Avec ses 13.000 travailleurs et ses 6.500 lits, GIBBIS devient la quatrième grande fédération belge représentant les acteurs privés en soins de santé, avec la flamande Zorgnet-Icuro et les wallonnes Santhea et UNESSA. "GIBBIS entend devenir l’interlocuteur de référence du monde politique, aussi bien au niveau bruxellois que fédéral, et aussi des autres fédérations du secteur des soins de santé bruxellois", a indiqué, au Vif, le docteur Patrick Gérard, président du conseil d’administration.

Fédération multi-sectorielle

"Notre fédération est multi-sectorielle et pluraliste. Ce qui nous permet de bénéficier d’une large expertise", a renchéri Jean-Noël Godin, directeur général. En effet, en s’associant, la CBI et la FHPB ont élargi leurs champs de compétences. Si la première fédération ne regroupait que des maisons de repos, des hôpitaux et des centres de soins psychiatriques, la deuxième comportait également des polycliniques, des laboratoires ou encore des cabinets de médecins.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.