Handicap : 3 associations s'interrogent sur le nouvel OIP bruxellois

Handicap : 3 associations s'interrogent sur le nouvel OIP bruxellois

Altéo, Inclusion ASBL et l’ASPH envisagent d’interpeller les députés bruxellois au sujet de la création de l’Organisme d’Intérêt Public (OIP) de la santé baptisé Iriscare. Les 3 associations lui reprochent de ne pas représenter les personnes handicapées.

Au début de ce mois, le projet d’ordonnance autorisant la création du nouvel OIP Santé bruxellois Iriscare a été adopté. L’organisme bicommunautaire de type INAMI sera en charge d’une série de matières touchant à la santé et au social telles que les allocations familiales, la prise en charge des personnes dépendantes, une partie de la politique hospitalière, une partie de la santé mentale, une partie de la prévention et du dépistage... Des matières qui étaient précédemment gérées par la COCOM ou qui ont été transférées lors de la 6e réforme de l’Etat. La création de ce nouvel OIP était très attendu, mais pour Altéo, Inclusion et l’ASPH, il y a un hic. Aucune représentation des personnes handicapées ne serait prévue dans Iriscare.

Quelle place pour les handicapés ?

3 associations de défense des personnes handicapées souhaitent interpeller les députés bruxellois au sujet de la création du nouvel OIP bruxellois. Altéo, Inclusion et l’ASPH viennent de diffuser, dans un communiqué, les quelques questions qu’elles envisagent de leur soumettre : "Comment les personnes handicapées seront-elles associées aux décisions qui les concernent au niveau de la COCOM ? Quelle sera leur place au sein d’Iriscare ? Quels seront les missions et moyens dévolus au Conseil consultatif des personnes handicapées de la COCOM ? Comment la COCOM compte-t-elle mettre en œuvre la Convention des Nations Unies relative aux personnes handicapées ?"

"C’est un événement à marquer d’une pierre blanche !"

Le premier vote concernant la mise en place d’un OIP Santé à Bruxelles a eu lieu en octobre 2014. Il s’agissait alors d’un avant-projet d’ordonnance "portant organisation et fonctionnement de l’organisme bicommunautaire de la santé et de l’aide aux personnes". En février 2015, ce même avant-projet était examiné au Conseil d’Etat avant de passer au vote du Parlement. 2 ans plus tard, le projet d’ordonnance créant l’OIP Iriscare est enfin adopté. "C’est évidemment un jour à marquer d’une pierre blanche. La création d’un OIP santé au niveau bruxellois n’est pas un événement anodin. Je souhaite inscrire cet événement dans l’histoire bien concrète des réponses que les autorités publiques ont fournies depuis des décennies, voire plus d’un siècle, aux besoins de santé", se réjouit André du Bus, Député bruxellois à la FWB, dans un communiqué.

Mais il faudra encore attendre jusqu’au 1er janvier 2019 pour que l’OIP reçoivent ses nouvelles compétences dans leur intégralité...



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.