Handicap : Soline, la jumelle de Siri... ou presque.

Handicap : Soline, la jumelle de Siri... ou presque.

Une jeune entreprise namuroise vient de développer une interface de commande vocale, baptisée Soline, pour simplifier la vie des personnes porteuses d’un handicap. Le système est le même que Siri, célèbre commande vocale de l’Iphone.

Les technologies en matière des soins de santé ont la cote. Que ce soit en robotique ou en e-santé le domaine évolue. Et vite. Malgré ce que l’on pourrait penser, la Belgique n’est pas en reste. Une jeune entreprise namuroise, baptisée Home-based, vient de mettre au point une interface de commande vocale qui est censée simplifier la vie des personnes atteintes de handicap. Son principe est le même que celui de Siri, d’Apple : la personne ordonne, Soline s’exécute.

La technologie au service des personnes

Home based est née de deux constats : les technologies disponibles pour les personnes porteuses d’un handicap sont nombreuses et rarement compatibles entre elles, ce qui nécessite l’utilisation de différents moyens de contrôles (télécommandes…). Ensuite, si internet regorge d’idées et de possibilités, peu sont dédiées au profil des personnes handicapées. Elles ne sont malheureusement pas le public cible. Soline aide les personnes malvoyantes, malentendantes ou à mobilité réduite à retrouver une autonomie et elle leur permet de vivre plus longtemps à leur domicile, tout en soulageant les proches des personnes handicapées.

Le principe

Soline est une interface de commande vocale. Elle a été pensée et étudiée pour répondre aux problèmes que peuvent rencontrer les personnes à mobilité réduite. Elle agit sur les équipements domestiques : elle contrôle l’éclairage, les prises de courant, les volets, les portes automatiques, les ascenseurs, le chauffage, ect. Tous les appareils sont connectés entre eux et Soline pilote également la radio, la télévision ou le décodeur. Elle réagit à la voix et est tactile : la personne l’appelle, Soline obéit. Elle peut également être enclenchée via un smartphone ou une tablette. L’objectif est de rendre la personne la plus autonome possible.

Un projet qui prend de l’ampleur

Si le coût actuel du projet est encore relativement élevé (comptez 10 000€ ), l’AvIQ peut néanmoins prendre en charge 90% de son installation. Pour les créateurs, Sébastien Annys et François Vander Linden, "Soline répond à la fois à un vrai défi de la société qu’est le vieillissement de population. Grâce à elle, les personnes âgées vont pouvoir vivre de manière autonome plus facilement et pourquoi pas de libérer certains lits d’hôpitaux". L’entreprise a actuellement une trentaine de demandes en attente. Le système est en constante évolution et pourrait s’étendre à tout le territoire d’ici les prochaines années.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.