Inauguration de la Maison de justice de Nivelles

Inauguration de la Maison de justice de Nivelles

Début mars, la Maison de Justice de Nivelles a inauguré de nouveaux locaux flambant neufs. Une volonté de montrer l’intérêt des pouvoirs publics pour ces missions ?

Dix-sept ans après son ouverture, la Maison de Justice de Nivelles a comme vocation de représenter, à l’instar de ses 12 autres consœurs, la « première ligne de la Justice ». Preuve que ce positionnement répond aux attentes des citoyens et du monde judiciaire, 1900 dossiers lui ont été confiés en 2015. L’inauguration est également l’occasion, pour les pouvoirs publics, de remercier le personnel de la Maison de Justice pour la qualité de son travail et le professionnalisme avec lequel il réalise ses missions.

Vétusté des locaux

En permettant au personnel d’exercer ses missions dans des conditions optimales, les autorités politiques et administratives espèrent démontrer leur engagement pour garantir aux citoyens une justice accessible, ouverte et efficace. Mais plus pragmatiquement : les locaux étaient devenus vétustes ! « Je m’étais rendu à la Maison de Justice de Nivelles en octobre 2014, peu de temps après ma prise de fonctions, dans le cadre de ma tournée des Maisons de Justice. J’avais été frappé par la vétusté et le manque d’espace des locaux qui étaient particulièrement exigus et inadaptés aux missions d’une Maison de Justice. J’avais alors annoncé que nous avions une piste concrète pour un déménagement dans le courant de l’année 2016, voici donc qui est chose faite, je m’en réjouis. Ce nouvel espace offrira à nos Assistants de Justice, qui font un boulot essentiel et remarquable, des conditions de travail optimales mais également aux justiciables un accueil de qualité dans des bâtiments adaptés », explique le Ministre en charge des Maisons de Justice, Rachid Madrane.

Reprise en main suite à la réforme de l’état

Suite à la 6e réforme de l’Etat, l’Administration Générale des Maisons de Justice (AGMJ) dépend de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce déménagement succède à celui de Mons en décembre et avant celui de Bruxelles prévu en avril. Les 13 Maisons de Justice réparties sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles font partie de l’Administration Générale des Maisons de Justice (AGMJ) qui regroupait fin décembre 689 collaborateurs, pour 32 901 nouveaux dossiers traités en 2015. Quelque 41engagements viendront renforcer en 2016 les effectifs de l’AGMJ. La Maison de Justice de Nivelles emploie quant à elle 33 collaborateurs afin de mener à bien ses missions.

Multi-services

« Le décloisonnement, notamment en matière d’infrastructures, est une chose qui me préoccupe depuis le début de la législature. Je suis heureux de constater qu’en mettant en œuvre ce processus, cela permet d’une part une meilleure qualité de travail pour les agents et d’autre part l’accessibilité des services pour les citoyens », a ajouté André Flahaut, Ministre de la Fonction publique. Outre les 13 Maisons de Justice, l’AGMJ rassemble une Administration centrale, le Centre de Surveillance Electronique, le Centre communautaire pour mineurs ayant fait l’objet d’un dessaisissement ainsi que de nombreuses organisations partenaires actives dans les mesures alternatives, l’aide sociale aux détenus, l’aide sociale aux justiciables, les espaces-rencontres et l’aide juridique de première ligne.

A lire aussi :

Maisons de justice : le rôle crucial de l’assistant de justice



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.