Inclusion professionnelle : la commune de WSP franchit le pas

Inclusion professionnelle : la commune de WSP franchit le pas

La commune de Woluwe Saint Pierre vient de franchir un pas important dans l’inclusion professionnelle des personnes handicapées. Sous l’impulsion de DiversiCom, elle a engagé une personne sourde et muette.

Gauthier Cornet est un dessinateur technique avec 15 ans d’expérience. Il est également sourd et muet. Depuis lundi dernier, il travaille pour le bourgmestre de Woluwe Saint Pierre, Benoit Cerexhe. Grâce à l’ASBL DiversiCom, qui lutte pour faciliter la mise à l’emploi des personnes handicapées, ce dernier à accepter de relever le défi de l’inclusion.

Sensibiliser les collègues

Pour qu’une inclusion de ce type se passe dans les meilleures conditions, il importe que les collègues du futur travailleur porteur d’un handicap soient sensibilisés. Avant son arrivée, le directeur RH de la commune a donc mandaté DiversiCom pour animer une sensibilisation à la surdité. L’idée était d’initier les employés aux bonnes pratiques de communication avec une personne sourde. Pour faciliter encore davantage le dialogue, un lexique de la langue des signes a été diffusé sur l’Intranet de la commune. Une préparation qui s’est avérée payante puisque la plupart des collègues de Gauthier se sont mobilisés pour faciliter son arrivée.

DiversiCom

L’ASBL DiversiCom "se donne pour mission de promouvoir la diversité au travail et de faciliter la mise à l’emploi des personnes handicapées sur base de leurs compétences". Fondée en 2014 par un groupe d’amis dont certains sont en situation de handicap, DiversiCom s’est notamment fait connaître grâce à son "job day". Ce dernier mettait en relation des personnes handicapées avec des employeurs d’entreprises ordinaires pour leur faciliter l’accès à l’emploi.

Inclusion professionnelle

35% des personnes handicapées ont un travail en Belgique, c’est bien en dessous de la moyenne européenne. Dans la fonction publique, des quotas sont imposés, sans être contraignants. Ce qui fait que l’embauche de ces personnes est plutôt rare. Pour encourager les employeurs à leur faire davantage confiance, plusieurs initiatives, à l’instar de DiversiCom, ont récemment vu le jour. Par exemple, ID@Work a mis sur pied un test évaluant la capacité d’un employeur à embaucher une personne handicapée.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.