Jardin'âges : des adultes handicapés mentaux bientôt au service de personnes âgées à Chastre

Jardin'âges : des adultes handicapés mentaux bientôt au service de personnes âgées à Chastre

Construire un centre de jour pour handicapés mentaux adultes et une résidence-services pour seniors valides. Voilà le projet de l’ASBL Les Amis du Jardin’âges qui est en pleine récolte de fonds. 150.000 euros ont déjà été récoltés via des obligations.

Après les 150 places de plus en centre de jour à Bruxelles et, plus récemment, le nouveau centre pour adultes handicapés de Louvain La Neuve, c’est au tour de l’ASBL Jardin’âges de récolter des fonds pour concrétiser son projet intergénérationnel. Ce dernier permettra à de jeunes adultes porteurs d’un handicap mental de se mettre au service de personnes âgées valides. Et ce, grâce à la construction d’un centre de jour et d’une résidence-services à Chastre.

Récolte de fonds

Après avoir concrétisé, en mai dernier, l’achat d’un terrain à Chastre, l’ASBL entend à présent financer l’achat de matériel et la construction de deux bâtiments en proposant aux sympathisants d’investir dans des obligations à 5 et 10 ans. Le 26 octobre dernier, 150.000 euros ont déjà pu être récoltés par ce biais. 400.000 euros sont encore nécessaires pour la construction en tant que telle. Pour les atteindre, plusieurs moyens sont mis en œuvre. D’abord, la vente des obligations, encore disponibles jusqu’au 14 novembre et puis la récolte de fonds via des fondations, des particuliers ou encore par l’organisation de divers événements.

Un projet intergénérationnel

Un centre de jour où se formeront et travailleront 15 adultes porteurs d’une déficience mentale, ainsi qu’une résidence-services où habiteront 30 seniors valides. C’est le projet pensé par l’ASBL Les Amis du Jardi’âges , qui verra le jour d’ici 2017. Les deux bâtiments seront distincts, mais reliés par deux types d’activités : une activité hôtelière et une autre maraichère. L’idée est de permettre à de jeunes adultes handicapés mentaux de proposer leurs services (repas, nettoyage, linge) aux seniors qui le souhaitent. Les adultes souffrant d’une déficience mentale pourront aussi jardiner sous les conseils et l’aide des personnes âgées. Les légumes et les fruits seront cultivés sur place et seront utilisés par l’ASBL ou vendus au voisinage.

L’ASBL Jardin’âges

Jardin-âges est né, en 2009, de la rencontre de deux papas, Jean-Louis Jadoulle et Jacques Darcheville, qui ont décidé de s’unir pour leurs filles, handicapées mentales. Interrogés par Le Soir, ils expliquent la naissance du projet : " À la fin de leur scolarité secondaire, les jeunes adultes porteurs d’un handicap mental et issus des filières non qualifiantes de l’enseignement spécialisé doivent s’orienter vers différentes structures d’accueil et de travail. Mais les structures sont trop peu nombreuses pour accueillir tout le monde, avec dix centres d’accueil seulement en Brabant wallon et quatre entreprises de travail adapté." Un autre acteur important à l’initiative du projet est Benoît Danse. Il était préoccupé, lui, par la qualité de vie des personnes âgées et l’insuffisance de l’accueil en Brabant Wallon. Jardin’âges est donc né pour "rapprocher deux catégories de population un peu délaissées dans notre monde contemporain."



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.