Joëlle Milquet soutient les accueillant(e)s d'enfant conventionné(e)s

Joëlle Milquet soutient les accueillant(e)s d'enfant conventionné(e)s

A la Commission de l’Enfance au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Ministre de l’Enfance, Joëlle Milquet, a rappelé au prochain Gouvernement fédéral l’urgence de définir un statut complet pour les accueillant(e)s d’enfants conventionné(e)s.

Joëlle Milquet a évoqué à Florence Reuter, parlementaire MR, l’importance de faire évoluer le statut des accueillant(e)s d’enfants conventionné(e)s sur le plan fiscal, du chômage et du congé payé. A défaut, la ministre de l’Enfance a informé qu’elle agirait d’elle-même.

Deux idées d’améliorations proposées

La ministre envisage de garantir un revenu mensuel fixe, calculé sur la base des agréments. Ce salaire ne sera plus basé sur le nombre d’enfants réellement accueillis mais sur le chiffre pour lesquels les accueillant(e)s auront reçu un agrément.

De plus, si le gouvernement fédéral ne l’octroie pas, les indemnités journalières par enfant accueilli pourront être augmentées afin d’atteindre l’équivalent d’un pécule de vacances. Les accueillant(e)s obtiendront ainsi l’équivalent d’un salaire étalé sur les douze mois de l’année et percevront les revenus nécessaires pour couvrir le laps de temps de fermeture de leur milieu d’accueil.



Commentaires - 1 message
  • Bonjour,
    Je pense qu'il faut mettre des statut et valoriser ce travail car les responsabilités sont importantes tout comme les personnes qui accueil les enfants dans les écoles matin,midi,soir par tout les temps et aucun statut n'est mis en place par notre société l'one" tend vers "mais n'oblige pas d'engager du personnel sous contrat,je travail en ALE depuis plus de 5 ans,me suis formée pour continuer et a partir de ce mois de janvier je ne pourrai plus travaillé à cause de gouvernement qui vise les chiffres et non les personnes qui travail malgré un statut précaire,je suis mariée et comme mon mari travaille,moi je ne pourrai plus car le système exclu principalement des cohabitants!jJe vais perdre un travail,équivalent mi temps,des collègues,amies,enfants.Et j'envois à tous nos ministres même M.Milquet et personne ne prend la peine de m'entendre!
    Je veux continuer a travaillé et on va m' interdire ,c'est une injustice!
    Je recherche un moyen de me faire entendre de nos chers politiciens et de leur montrer que j'ai une place dans cette société!

    Sitelle jeudi 9 octobre 2014 09:06

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.