Journée de la Contraception : les professionnels du secteur se mettent à jour

Journée de la Contraception : les professionnels du secteur se mettent à jour

Pour la Journée Mondiale de la Contraception ce vendredi 26 septembre, la Fédération Laïque de Centres de Planning Familial (FLCPF) organise un colloque sur la contraception non hormonale à l’ULB. L’occasion pour les professionnels du secteur médical et psycho-médico-social de rester informés.

L’organisation de ce colloque avec la Fédération Laïque de Centres de Planning Familial se focalise demain sur les méthodes de contraception non hormonales.

Un colloque ouvert à tous

Cet évènement de qualité scientifique est organisé depuis trois ans : 250 personnes y sont attendues demain. En premier temps adressé aux professionnels du secteur médical/médecins, le colloque reste accessible à tous. "La contraception est une des branches principales de travail du planning familial : par le biais de différents sujets, ce colloque permet aux psychologues, infirmières, travailleurs de centres de planning familial d’actualiser leurs compétences le plus possible", explique Olivier Poellaer, chargé de mission à la citoyenneté à la FLCPF.

Un sujet au cœur de l’actualité

"La méthode de contraception non hormonale est justement au cœur de l’actualité, suite aux scandales des pilules de troisième et quatrième génération. Une femme sur 5 aurait d’ailleurs quitté la pilule pour le stérilet", explique Yannick Manigart, gynécologue et médiateur lors de ce colloque. "Il est important de parler de ces différentes méthodes, d’en exposer les avantages et les inconvénients" rappelle-t-il. La journée sera divisée entre plusieurs conférences, toutes portant sur les différents moyens de contraception non hormonaux : préservatif, stérilet et stérilisation masculine et féminine.

Lire aussi : Santé sexuelle : une génération livrée à elle même



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.