L'alphabétisation par le jeu : un outil de plus pour les formateurs !

L'alphabétisation par le jeu : un outil de plus pour les formateurs !

L’alphabétisation par le jeu est une méthode alternative d’apprentissage à laquelle les formateurs peuvent s’initier. L’animatrice"AlphaJeux" Hélène Renglet nous en dit un peu plus.

La demande en cours d’alphabétisation a toujours été plus élevée que celle de l’offre à Bruxelles. La situation ne risque néanmoins pas de s’arranger avec la crise migratoire de ces derniers mois. Important à l’organisation de ces cours : la formation des formateurs. Le projet "AlphaJeux" propose depuis 2011 des outils à destination de formateurs où le jeu occupe une place centrale. Le projet était à la base destiné aux publics molenbeekois et s’étend aujourd’hui à tout Bruxelles grâce au Plan Culturel de Bruxelles.

Un site internet pour les formateurs

Un site web a été créé l’année passée à destination des formateurs en alphabétisation. "On y trouve des idées de jeux à utiliser dans le cadre de cours et que l’on peut chercher via le moteur de recherche par objectifs pédagogiques ou par niveaux du groupe", explique Hélène Renglet, formatrice à Lire et Ecrire. "Des ressources pédagogiques y sont également disponibles pour aborder le jeu de façons différentes de celles de départ", continue-elle. Bien que le projet existe sur Bruxelles uniquement, le site est accessible à tous les formateurs qui désirent s’initier aux techniques d’apprentissages par le jeu.

Des formations centrées sur le jeu

AlphaJeux travaille en étroite collaboration avec des asbl impliquées dans la sensibilisation à l’analphabétisme et méconnaissance du français. "On a soit des équipes d’asbl qui font la demande de formation, soit nous organisons nos formations nous-mêmes via les asbl Lire et Ecrire ou la Maison de la Francité". La formation vise essentiellement les formateurs en alpha ou en fle de base. Concrètement, les séances consistent à prendre le temps avec ces publics de professionnels d’analyser un jeu, décortiquer, et voir quelles sont les étapes utiles à suivre pour les groupes d’alphabétisation. "On découvre plusieurs sortes de jeux qui peuvent être exploitées dans les groupes d’alpha. L’échange entre les personnes l’apport d’idée et le partage d’expériences entre formateurs sont souvent aussi très riches".

Un outil en plus pour les formateurs

L’asbl n’a pas du tout la prétention de former les formateurs. "C’est juste un outil en plus pour un formateur qui a été préalablement formé", précise Hélène Renglet. Des instances de formation compétentes existent néanmoins : Les personnes qui désirent devenir formateur en alphabétisation peuvent obtenir un brevet d’alphabétisation, auprès de l’IRG (Institut Roger Guilber) en 3 ans. A coté de ça, il y a aussi les formations continues de "Lire et Ecrire" qui permettent aux formateurs avec un groupe de poursuivre leurs formations.

Au-delà des réticences

Comment aider les élèves à intégrer le jeu dans leur apprentissage ? Pour l’animatrice, la motivation du formateur est centrale au processus. "Si le formateur est lui même convaincu de ce qu’il fait, s’il sait que son groupe pourra avancer avec cet outil, il en transmettra quelque chose à son groupe" En général, les formateurs remarquent un enthousiasme réel après une séance de jeux, même dans les groupes où certaines réticences pouvaient être présentes. "Je pense qu’on peut retrouver ça avec différents projets, dont les projets "culturels » par exemple. Si le formateur est convaincu du bienfait de la culture dans l’apprentissage du français, il pourra amener le groupe plus craintif vis à vis de l’art ou du jeu qu’il ne connait pas à y adhérer", conclut la formatrice.

Plus d’infos :

http://www.lire-et-ecrire.be/

http://www.maisondelafrancite.be/fr/



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.