L'app Lee lit les étiquettes des produits aux malvoyants et illettrés

L'app Lee lit les étiquettes des produits aux malvoyants et illettrés

Grâce à la nouvelle application Lee, les malvoyants et les illettrés peuvent enfin connaître la contenance, les ingrédients et la valeur énergétique des produits qu’ils achètent.

Canne blanche connectée, police de caractère adaptée, lunettes capables de reconnaître les visages... les innovations pour faciliter la vie quotidienne des malvoyants sont multiples et visent principalement à améliorer leur autonomie. Dans cette même optique, un jeune français de 17 ans va très prochainement lancer sa nouvelle application baptisée "Lee". En scannant les codes-barres des produits, elle lit immédiatement leurs composants, ingrédients et valeurs énergétiques.

L’app Lee

L’idée de créer une telle application part d’un constat préoccupant : 7,3 millions de personnes en France sont incapables de déchiffrer les étiquettes des produits. Si les malvoyants sont les principales cibles, Lee s’adresse également aux illettrés et aux analphabètes. Grâce à un scan rapide du code-barres d’un produit, il leur est désormais possible d’obtenir toute une série d’informations telles que le nom, le poids, la valeur énergétique, les ingrédients, ainsi que d’autres renseignements en rapport à la santé et à l’éthique.

Comment ça marche ?

Derrière ce projet ambitieux se cache un aspect technique relativement compliqué. Tout repose sur la base de données des produits. Cette dernière nécessite de collecter des millions d’informations sur internet, de les analyser et les recouper entre elles. Un travail de longue haleine qui demande du temps et de l’argent.

Financement participatif

Logan Le Rudulier, le créateur de Lee, a donc lancé fin février une campagne de crowdfunding sur la plateforme KissKissBankBank. Il a récemment annoncé la réussite du financement sur le site internet dédié à l’application : "Avec la somme de 5.015 euros atteinte, vous pourrez accéder à LEE, l’application qui lit pour vous les étiquettes des produits, sur iPhone avant la fin du printemps, puis sur Android cet été !" Une somme bien au-delà des espérances du jeune français qui lui permettra de ne négliger aucun détail.

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.