L'e-santé, c'est 'in' à Bruxelles !

L'e-santé, c'est 'in' à Bruxelles !

L’e-santé à la cote dans la Région bruxelloise, avec une floraison de nouvelles entreprises et projets.

Cette semaine, c’est la semaine de l’e-santé. A cette occasion, le ministre en charge à la Région de Bruxelles-Capitale, Didier Gosuin, a tenu à le rappeler : Bruxelles est une véritable pépinière de start-ups actives dans le secteur de la santé, qui connait un des plus forts développements en Belgique. Particulièrement à Bruxelles, précise le ministre, les initiatives associatives ou industrielles sont aussi nombreuses qu’innovantes.

Une croissance brute de 229%

Entre 2007 et 2015, le secteur de l’e-santé a connu une croissance de sa valeur ajoutée brute de 229%, et une augmentation de 39,5% de son volume d’emplois, estimé en 2015 à 862 équivalents temps plein. Sans oublier que 60% des entreprises belges actives dans le secteur de l’e-santé sont bruxelloises. Pour soutenir toute cette dynamique et stimuler, accompagner les start-ups, leurs phases d’agrandissement (scale-up) et entreprises plus matures à se développer, à grandir, la Région bruxelloise a mis en place toute une série de mesures. Et ce, au profit des Bruxellois et dans le souci de leur offrir une meilleure qualité de soins.

Un écosystème cohérent

Un 2016, le Gouvernement bruxellois a mis en place une plateforme pour soutenir la mise sur pieds d’un écosystème cohérent et favoriser le développement de l’e-santé à Bruxelles. Celle-ci rassemble plusieurs acteurs : Abrumet, Agoria, Innoviris, lifetech.brussels et plus récemment, la PAQS. L’objectif : dépasser la vision en silo et assurer une plus grande cohérence entre actions et les politiques publiques dans le domaine. Grâce à cette plateforme, Bruxelles va adhérer au réseau européen ECH Alliance (European Connected Health), réseau qui a pour objectif de mettre en contact les différents écosystèmes e-santé et leur permettre de développer un modèle propre.

L’interopérabilité

Une des réalisation de la plateforme e-santé.brussels est le projet d’interopérabilité qui vise à aider les entreprises à se connecter au Réseau Santé Bruxellois. Et dont peuvent bénéficier les start-ups avant de relever le défi de l’internationalisation avec l’aide de la fédération sectorielle Agoria. Lancé en mars 2017, un premier appel à projets a permis de sélectionner 7 startups (Intuitim, Xelink-Communicare, MoveUp, Zebra Academy, FamiDesk, Awell et Kisano).

Des programmes d’accélération

Depuis avril 2016, la Région bruxellois,e en partenariat avec Lifetech.brussels, a aussi mis en place des programmes « d’accélération » en faveur de ces entreprises. Ceux-ci sont soutenus à hauteur de 3,2 millions d’euros par les fonds européens Feder. Les start-ups sélectionnées bénéficient de conseils sur mesure pour accélérer leur croissance durant 6 mois. Dix projets participent au deuxième programme qui se terminera en juin. Une troisième édition est prévue en février 2018.

L’e-santé, pas une fin en soi

L’e-santé doit constituer un soutien à la santé, aux soins au patient. Il est donc important que l’industrie apporte des solutions concrètes et innovantes aux problèmes de terrain et connaisse les priorités politiques en termes de santé publique. Face aux défis que constituent l’accroissement des maladies chroniques, la transformation du fonctionnement des hôpitaux et de la première ligne de soins, la maîtrise budgétaire ainsi que les attentes nouvelles de la population, la prise en charge des patients appelle des modifications profondes, dans lesquelles l’e-santé va jouer un rôle déterminant.

La semaine dernière, le plan stratégique bruxellois « e-santé » a été adopté par le Gouvernement avec 3 objectifs principaux :

1.Soutenir la qualité et la sécurité des soins

2.Renforcer la coordination des professionnels de soins et la multidisciplinarité de la prise en charge

3.Aider le patient à devenir un partenaire actif de sa santé

Secteur porteur retenu dans la Déclaration de politique régionale et dans la Stratégie 2025 bruxelloise, la santé est au cœur des priorités économiques de la Région. Bruxelles offre aux entreprises qui veulent s’y développer et aux professionnels de la santé des avantages, ressources et des opportunités qui n’existent pas ailleurs : une politique d’e-santé cohérente et dynamique !

[A lire]

- L’e-santé à l’honneur à Bruxelles
- 10 nouveaux projets d’e-santé seront bientôt sur les rails
- Le dossier médical sur une application mobile
- Des applications numériques pour la santé
- Maggie De Block lance des projets pilotes pour le développement d’applications santé
- Bruxelles s’engage à doper la croissance du secteur e-santé



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.