L'enseignement de promotion sociale au cœur des réformes

L'enseignement de promotion sociale au cœur des réformes

L’enseignement de promotion sociale en Fédération Wallonie-Bruxelles va faire l’objet de nouvelles mesures prochainement, en matière de nomination des professeurs, mais également en ce qui concerne l’inclusion.

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’est attaqué à des réformes concernant le personnel de l’enseignement de promotion sociale et a adopté un projet d’arrêté fixant une série de modalités d’application du Décret organisant l’Enseignement de promotion sociale inclusif. Grâce à ces mesures, le gouvernement espère valoriser les postes de professeur d’une part et offrir un meilleur accès pour les jeunes handicapés au sein de l’enseignement de promotion sociale d’autre part. Ces réformes sont la suite logique du Décret promouvant diverses mesures dans l’enseignement de promotion sociale porté par la Ministre Isabelle Simonis et adopté en février dernier.

Les changements du coté du personnel

Jusqu’à aujourd’hui, les membres du personnel de l’enseignement de promotion sociale, désignés à titre temporaire dans des fonctions de sélection (sous-directeur-trice, chef-ffe d’atelier et secrétaire de direction), ne pouvaient pas être nommés à titre définitif en raison de l’absence de mesures réglementaires organisant les brevets ou formations d’avancement. Cette situation va désormais évoluer puisqu’un projet d’arrêté visant à organiser lesdits brevets et formations pour accéder à ces nominations à titre définitif vient d’être approuvé par le gouvernement. « Cet arrêté va concrètement permettre à plus de 80 personnes travaillant dans l’Enseignement de promotion sociale d’être nommées à titre définitif avec une revalorisation salariale dans certains cas de figure », précise la ministre.

En route vers l’inclusion !

Enfin, le gouvernement a décidé d’adopter un arrêté fixant une série de modalités d’application du Décret organisant l’Enseignement de promotion sociale inclusif. Cet arrêté fixe notamment le modèle de formulaire que les personnes en situation de handicap doivent introduire pour solliciter un aménagement raisonnable ainsi que les délais et modalités de traitement des dossiers. Pour rappel, le décret adopté en juin 2016 prévoit que les établissements de promotion sociale doivent adopter des « aménagements raisonnables » pour permettre aux étudiants en situation de handicap d’accéder facilement à leurs lieux de formation et de suivre des cours avec des outils adaptés à leurs besoins. Ces aménagements peuvent être multiformes :

- matériels comme l’organisation de classes au rez-de-chaussée, l’agrandissement de certaines feuilles de cours ;
- immatériels en octroyant notamment un temps supplémentaire pour passer une épreuve ;
- organisationnels avec, à titre d’exemple, un accompagnement humain autorisé ;
- pédagogiques grâce à l’utilisation de logiciels adaptés tel que le programme de conversion audio-textuelle.

« Si l’accessibilité demeure un aspect important de la participation des personnes handicapées à la société en général, et à l’enseignement en particulier , on doit également envisager des aménagements de type pédagogique pour ceux et celles dont la pathologie engendre, par exemple, des troubles de l’apprentissage et de l’attention. Le parcours de l’apprenant doit s’envisager, non pas du point de vue de son handicap, mais bien au regard des compétences qu’il vise », précise la Ministre Simonis. Complémentairement et dans le cadre d’un partenariat avec Cap 48, deux expériences pilotes de « classe inclusive » sont également menées. La première a été réalisée en 2016 à Seraing et consiste en la mise sur pied d’un laboratoire informatique inclusif, équipé pour les personnes aveugles et malvoyantes, tandis que la seconde verra prochainement le jour à Farciennes. Il est aussi à noter que les initiatives pour favoriser l’inclusion au quotidien sont de plus en plus nombreuses, comme le guide pour développer les logements inclusifs par exemple.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.