L’IFAPME, des formations de qualité

L'IFAPME, des formations de qualité

C’est vendredi ! Dans cette troisième et dernière partie de notre petit dossier consacré à l’IFAPME, nous nous sommes penchés sur la qualité des formations dispensées.

[Lire la deuxième partie de l’article ici]

Heu, et la qualité ?

Très bonne question et il est normal de la poser. Comme dit, L’IFAPME travaille avec un réseau de 8 centres de formations, constitués en ASBLs, agréés par le ministre compétent. N’est donc pas formateur qui veut ! D’un point de vue interne, l’IFAPME emploie des conseillers pédagogiques avec lesquels elle établit les programmes. Elle travaille avec des professionnels en activité ou elle reprend les programmes du Service francophone des Métiers et des Qualifications (SFMQ). ET, cela va plus loin que ça ! Si ! Comme l’explique Marie-Anne Noël « Nous prenons les profils de formation et nous les traduisons en programmes ou en référentiels de formation dans nos structures. A terme, cela nous permettra de créer des passerelles. Nous valorisons les acquis des jeunes. Au niveau de l’IFAPME nous avons aussi des conventions avec l’enseignement, notamment dans la formation de bachelor comptable : les apprenants suivent une partie de la formation à l’IFAPME puis font le reste en promotion sociale, afin d’obtenir leur baccalauréat. » Alors, satisfait question qualité ?

Y a-t-il des avantages à ce type de formation ?

Les avantages de la formation en alternance pour le jeune sont multiples : il apprend un métier avec des professionnels, en immersion dans une entreprise (c’est donc du concret), tout en gardant une formation générale (puisqu’il a des cours théoriques, comme math, français, droit, commerce…). De plus, grâce aux délégués à la tutelle, entre autres, le jeune est suivi et accompagné tout au long de son parcours et il reçoit un certificat homologué par la FWB. Il est aussi rémunéré. Au niveau de l’entreprise, la formation en alternance lui permet de transmettre son savoir professionnel. Elle est aidée dans ses démarches et dans son rôle d’entreprise-formatrice par (ils sont partout !) un délégué à la tutelle référent. Pour les âmes plus matures, en reconversion professionnelle, elles trouveront certainement comme avantage une formation plus axée sur la pratique et le faire que parfois le théorique et l’abstrait qu’offrent l’enseignement supérieur.

Les Chiffres clés

Aaaah, les chiffres ! En formation en apprentissage, il y avait au 31/12/2013 4341 inscrits, dont 4100 en alternance. En formation Chef d’entreprise, 12 262 apprenants étaient inscrits, dont 4940 en convention de stage. 3071 formateurs interviennent dans les centres agréés (98% d’entre eux sont des professionnels en activité et qui connaissent donc les réalités du terrain). 9626 entreprises étaient formatrices. A la fin d’une formation, le taux d’insertion est de 78% dans les 6 mois pour les apprentis certifiés. Pour les diplômés en formation chef d’entreprise, le taux d’insertion est lui de 82%, dans les 6 mois.

En espérant que cet article vous aura aidé à y voir plus clair sur le fonctionnement de l’IFAPME. N’hésitez pas à commenter et à partager via nos réseaux sociaux !

Facebook

Twitter



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.