L'illettrisme des adultes : une réalité en Belgique

L'illettrisme des adultes : une réalité en Belgique

L’illettrisme concerne 1 personne sur 10 en Fédération Wallonie-Bruxelles. En chiffre, cela concernerait donc quelques 300.000 personnes. Focus sur les difficultés particulières rencontrées par ces personnes.


- Quels enjeux pour le secteur de l’alphabétisation ?

- Formateur en alphabétisation : késako ?

L’illettrisme est défini par certaines associations actives dans le secteur comme le fait, pour un adulte, de ne pas maîtriser les savoirs et compétences en lecture, écriture et calcul correspondant au niveau de 6ème primaire.

L’illettrisme et ses conséquences dans la vie

L’illettrisme ou le fait d’être analphabète entraîne des conséquences dans tous les aspects de la vie quotidienne : dans l’accompagnement des enfants en âge scolaire, dans la vie professionnelle, dans la vie économique ou dans la compréhension de ses droits et ses devoirs.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’existe pas de profil « type » de la personne illettrée ou analphabète. Cette difficulté touche des personnes de tout milieu et de toute région.

Illettré pour diverses raisons

Il n’existe pas une raison spécifique pour laquelle un adulte est en difficulté de lecture et d’écriture mais de nombreuses. Ainsi, cet adulte peut avoir été confronté à des difficultés au cours de sa scolarité, à un système scolaire discriminatoire, à un manque de pratique en écriture ou encore à des augmentation en matière d’exigences de qualification de base à laquelle il ne peut faire face.

Des formations de toutes sortes

De nombreux organismes, du secteur associatif ou de promotion sociale, proposent des formations en alphabétisation. Ils peuvent accueillir beaucoup de demandeurs, mais 5.000 d’entre eux ont été refusés par manque de moyens au cours de la période 2010/2011..

Des campagnes de sensibilisation pour briser un tabou

La société actuelle est basée sur la connaissance. Par conséquent, l’absence de maîtrise des compétences de base est souvent ignorée, voire cachée tant par les personnes illettrées que par les pouvoirs publics.

Les acteurs du secteur tentent dès lors, par divers moyens d’attirer l’attention des pouvoirs publics, des fédérations patronales, syndicales ou encore des entreprises, par des campagnes de sensibilisation à cette problématique dont certaines sont consultables sur le Portail de l’Alpha (www.alphabetisation.be).

Anne Mauhin



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.