L’initiative européenne « Garantie pour la Jeunesse » se déploie à Bruxelles et en Wallonie

L'initiative européenne ''Garantie pour la Jeunesse'' se déploie à Bruxelles et en Wallonie

L’appel à projets, via les subventions du Fonds Social Européen permet de répondre à la problématique des jeunes en décrochage à travers des "Ateliers de Pédagogie Personnalisée" et des aides supplémentaires pour 12 écoles.

Un apprentissage basé sur l’accompagnement personnalisé

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé la mise en place de plusieurs « Ateliers de Pédagogie Personnalisée » visant à relancer 640 jeunes sur le marché du travail en région bruxelloise. Ce projet, mené en collaboration avec les CPAS bruxellois et l’Enseignement de promotion sociale, proposera prochainement aux jeunes ayant décrochés du marché de l’emploi de reprendre des formations qualifiantes ou de viser un CESS à travers des méthodes d’apprentissage basées sur l’accompagnement personnalisé.

Le public cible : les jeunes de 15 à 24 ans

« Il s’agit de construire et mettre en œuvre des réponses personnalisées pour permettre à des jeunes de 15 à 24 ans qui ne sont ni en situation d’emploi, de formation ou d’enseignement de raccrocher », précise la Ministre de l’Enseignement de Promotion Sociale et de la Jeunesse, Isabelle Simonis. Pour faire fonctionner ces ateliers pédagogiques, 6 professeurs d’Enseignement de promotion sociale seront prochainement détachés auprès des CPAS bruxellois ayant déjà confirmé leur participation au projet. 4 professeurs « volants » seront également désignés pour répondre aux demandes ponctuelles.

Les écoles au cœur du processus

En juillet 2015, un appel à projets relatif à la lutte contre le décrochage scolaire, également financé par le Fonds social européen, avait été lancé en Fédération Wallonie-Bruxelles. Afin de pouvoir offrir la possibilité dans les Provinces de Luxembourg, de Namur et du Brabant wallon de construire également des partenariats en vue de lutter contre le décrochage, un appel à projets a également été lancé auprès des établissements scolaires de ces 3 provinces. L’objectif est de diminuer le taux de décrochage scolaire et de maintenir en formation les élèves qui en sont victimes, afin qu’ils obtiennent une certification et, ainsi, avoir de meilleures chances d’insertion professionnelle.

12 établissements visés

12 établissements scolaires ont donc été sélectionnés dans les Provinces de Luxembourg, de Namur et du Brabant wallon. La subvention d’un total de 263.300 euros est destinée à couvrir une partie des dépenses relatives au personnel des établissements partenaires (coordonnateurs, éducateurs,…), aux frais liés à la mise en œuvre du projet (frais de formation, frais liés aux activités, aux réunions de projet, aux déplacements…), ainsi qu’au financement d’actions à destination des élèves.

Lire aussi :

La promotion sociale à la rescousse des NEETs



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.