L'inspecteur 2.0 des Maisons de Repos et de Soins

L'inspecteur 2.0 des Maisons de Repos et de Soins

Le secteur des Maisons de Repos et de Soins (MRS) va connaitre une grande refonte dans son mode de contrôle des institutions. En effet, L’Agence pour une Vie de Qualité (AViQ) souhaite insuffler une nouvelle dynamique, favorisant l’écoute et le conseil.

Le magazine vie@home du mois de juin traite, entre autres, de la politique de contrôle des Maisons de Repos et de Soins (MRS), qui devrait être beaucoup plus accompagnatrice dorénavant, comme l’explique Jessica Marchal, attachée expert à la Direction des Ainés. La Direction des Ainés appartient à l’AViQ et s’occupe de la programmation, du contrôle et de l’agrément des MRS. Suite aux échos du terrain et au dernier rapport bisannuel de l’AViQ concernant les MRS, le constat est le suivant pour la période 2014-2017 : il faut donner du sens aux normes dans une optique d’évolution.

Manque de sens des normes

"Il faut donner du sens à la norme. Il existe aussi une ‘charte qualité’ (*), mais on ne l’utilise pas. [...] On peut obtenir un label sur simple déclaration : ‘je fais de la qualité’, sans réel cahier des charges spécifique ni audit. Dès lors, nous ne l’appliquons pas" explique Jessica Marchal. En effet, beaucoup de normes sont délivrées sans réellement assurer du concret sur le terrain. Aujourd’hui, elles sont plus assimilées à des démarches administratives que comme de véritables garantes de la qualité des soins prodigués dans les MRS.

Vers une concrétisation du projet de vie ?

Le projet de vie d’une institution a pour finalité l’épanouissement des résidents grâce à la cohérence dans le travail de l’ensemble des acteurs. Sur le papier, le projet est intéressant tant il met en avant la cohésion des différentes équipes de la MRS. Le mettre en place, c’est garantir une meilleure qualité de vie pour les résidents. «  Mais ça, c’est la théorie. Nous, dans l’administration, on constate qu’il est souvent assimilé à un ‘papier’, complété parce qu’il le faut – parfois on voit des copier-coller de modèles circulant sur le net. Et la philosophie qu’il véhicule est peu objectivable, peu visible sur le terrain », déplore Jessica Marchal.

Accompagner au plus près les MRS

Afin d’inverser la tendance et de faire prendre conscience aux MRS qu’elles sont d’abord des lieux de vie, la Direction des Ainés souhaite accompagner au mieux les structures. Pour cela, l’administration mettra en place la "DAC" soit "Démarche d’Amélioration Continue" définie comme une inspection à visée accompagnatrice. En effet, l’inspecteur soutiendra la MRS grâce à divers outils et conseils de bonnes pratiques, propres aux besoins de chaque structure. « Il y a des institutions qui ont besoin d’être soutenues pour aller jusqu’à la norme, et puis d’autres qu’on peut épauler pour en faire bien plus ![...]On créera aussi à l’attention des MR(S), en synergie avec elles, un outil de support à l’application d’une DAC. »

Un nouveau mode d’inspection

Le dialogue entre l’inspecteur et la MRS sera au centre du processus. L’inspection aura pour finalité un véritable échange qui permettra à la structure de se poser les bonnes questions pour enclencher une réelle évolution qualitative. Inciter le personnel à être "plus dans l’être que dans le faire" est l’une des principales volontés de l’AViQ, pour ses futurs « inspecteurs ». Le but est véritablement d’être à l’écoute des résidents, et de comprendre leurs attentes. Là encore un autre point sera étudié lors des inspections, celui de l’ouverture des structures vers les autres institutions de soins. « L’inspection va imprimer un rythme de changement, mais en restant réaliste dans son échéancier. Si elle envoie une lettre de lacune, elle reconnaîtra aussi les avancées qui sont intervenues par ailleurs » précise Jessica Marchal au magazine.

L’AViQ

Opérationnelle depuis le 1er janvier 2016, l’AViQ – Agence pour une Vie de Qualité – qui est une organisation d’intérêt public comporte plusieurs branches : les allocations familiales, le handicap, le bien-être et la santé. La Direction des Ainés en dépend et a pour mission la réglementation , le contrôle et l’agrément des établissements.

Lire l’article de vie@home.

[A Lire]
- Du muguet pour les travailleurs
- Journée type d’une aide soignante en maison de repos
- 200 millions pour les maisons de repos wallonnes
- Bruxelles prévoit un moratoire sur la création de lits en maison de repos
- Et cette assurance autonomie ?
- L’AViQ remet les pendules à l’heure
- Le vieillissement socio-démographique en Wallonie engendre de nouveaux défis
- Assurance autonomie, la Fédération des CPAS rend un avis



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.